John Major

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
John Major©Abaca

Elève discret, il quitte l'école à 16 ans envisageant un temps d'être chauffeur de bus mais le jeune homme se voit refuser la licence sous prétexte qu'il n'a pas le niveau en arithmétique.
Après plusieurs petits boulots, sa carrière professionnelle débute en 1965 lorsqu'il devient directeur à la Standard Chartered Bank. Au sein de cette banque, le Britannique gravit les échelons : il ne quittera son poste qu'après son élection au Parlement en 1979 tout en restant membre de l'Association des Banquiers. Parallèlement, le futur politicien prend de plus en plus d'importance chez les conservateurs anglais et devient conseiller municipal à l'âge de 25 ans, année où il se présente également aux élections parlementaires. Facilement élu puis réélu en 1983, 1987, 1992 et 1997, John Major est populaire et conserve son siège au Parlement durant près de 20 ans.
Vainqueur des élections au sein même du parti des Conservateurs, le politicien devient rapidement influent. C'est le 27 novembre 1990 que John Major accède à la fonction de Premier ministre britannique, succédant ainsi à la "Dame de fer", Margaret Thatcher, après sa démission. Son mandat sera marqué par la guerre du Golfe, la récession économique et les luttes partisanes internes : autant de crises qui ... ternissent son ministère et affaiblissent sa politique. Toutefois, l'homme d'affaires connu pour son calme, mène une campagne populiste et dynamique qui lui offre un second mandat inattendu.
Défenseur du traité de Maastricht en 1992 en faveur de la construction de l'Union Européenne, le conservateur doit faire face à l'opposition des travaillistes et aux manigances de certains de ses ministres. Déstabilisé, le politicien démissionnera en 1997, notamment après la perte de son siège au profit de Tony Blair et du parti travailliste (Labour Party).
Major continuera à travailler au Parlement avant de se retirer en 2001 et d'être fait Chevalier de l'ordre de la Jarretière en 2005. Il a notamment été président de la Fondation Ditchley entre 2000 et 2009.
Côté privé, il épouse Norma Johnson le 3 octobre 1970. Ensemble, ils ont un fils, James, et une fille, Elizabeth. Ecrivain à ses heures perdues, il est l'auteur de deux ouvrages autobiographiques : John Major : The Autobiography, publiée en 1999, ainsi que des mémoires intitulées My Old Man: A Personal History of Music Hall, parues en 2012.
Récompenses :
1999 : Membre de l'Ordre des compagnons d'honneur (CH)
2005 : Chevalier de l'Ordre de la Jarretière (KG)
2012 : Grand Cordon de l'Ordre du Soleil levant (Japon - mai)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU