Jonathan Clegg

Jonathan Clegg©Getty Images, Gamma-Rapho - Serge BENHAMOU

Jonathan Clegg est né de parents Sud-Africains. Alors que l'Apartheid sévit dans le pays, il grandit coupé de la culture africaine jusqu'à ce que son beau-père l'initie à sa passion pour l'Afrique. A l'adolescence, il se rebelle, refuse de faire sa Bar-Mitsva, sèche l'école et fugue 3 semaines en terre zoulou. Dès lors, il va se mettre à la guitare et à apprendre les rudiments de la langue, de la danse et de la musique Zoulou.

En 1976, il signe son premier album avec son compère zoulou Sipho Mchunu, Woza Friday. Le succès mondial est immédiat. S'ensuivent 40 années de carrière à marteler les scènes du monde entier de ses pieds nus et de ses ... textes engagés anti-apartheid.
Considéré comme l'un des héros de la réconciliation raciale en Afrique du Sud, le chanteur est un véritable artiste politique qui n'hésite pas à braver les lois de l'époque pour pouvoir se produire avec des musiciens noirs en Afrique du Sud, ce qui lui vaudra de nombreuses arrestations dans son pays.

Parmi ses nombreux succès on retrouve le célèbre Asimbonanga (chanson dédiée à Nelson Mandela alors prisonnier) ; Scatterlings of Africa, I call your Name...

En 2015, on lui diagnostique un cancer. Malgré la chimio, il poursuit ses tournées et ses concerts. Mais la maladie aura raison de ses pas de danse. Il fait ses adieux à la scène en juillet 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.