Jorge Sampaoli

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Jorge Sampaoli©Getty Images

Formé dans les années 1970 au sein des Newell's Old Boys, un club de football argentin basé à Rosario, Jorge Sampaoli coupe court à sa carrière et passe directement entraîneur, sans même avoir été footballeur professionnel.

Les Newell's Old Boys lui font d'emblée confiance et lui confie l'entraînement des équipes de jeunes, qu'il gère jusqu'en 2002, année où il décroche son premier poste d'entraîneur principal au club péruvien du Juan Aurich, situé dans la ville de Chiclayo.

Ses débuts comme entraîneur ne sont pas tout rose puisque l'équipe qu'il gère se fait reléguer à l'issue des matchs de barrages. Sampaoli est alors contraint de trouver une nouvelle équipe à entraîner. L'Argentin prend les rênes d'une autre équipe péruvienne, les Sport Boys, un club de milieu de tableau qu'il parvient à amener jusqu'aux matchs de qualifications aux compétitions continentales. Le bilan n'est pas pour autant glorieux puisque l'équipe repart sans victoire aucune.

Suite à ces deux échecs successifs, l'entraîneur rallie en 2004 le club péruvien du Coronel Bolognesi. Cette fois-ci, la victoire est au rendez-vous. En effet, le club bouscule le classement et se qualifie pour les Copa Sudamericana 2006 et 2007.

Ces deux qualifications le font repérer par le Sporting Cristal, un club de football péruvien lauréat de 17 titres de champion du Pérou. Une occasion en or donc pour l'entraîneur argentin, qui accepte la proposition mais ne mènera nulle part le club. Après un an à ce poste, il rejoint le club chilien ... du CD O'Higgins, qu'il entraînera de 2008 à 2009. Sur les 19 matchs qu'il pilote, il enregistrera cinq victoires pour 8 défaites et 6 matchs nuls : des résultats moyens qui l'amènent de nouveau à changer de club.

Direction l'Equateur et le Club Sport Emelec, qui atteint la finale du championnat sans la remporter face au LDU Quito. Avec le Emelec, Jorge Sampaoli participe à la Copa Libertadores 2010 ainsi que la Copa Sudamericana 2010, compétition à laquelle il n'avait pas concouru depuis 2007. Le club échoue en huitièmes de finale mais obtient sa qualification pour la Copa Libertadores 2011, à laquelle Sampaoli ne participera pas, ayant rejoint le club de l'Universidad de Chile entre temps.

De 2011 à 2012, l'entraîneur se hisse au sommet, enchaînant les victoires : Tournoi d'ouverture 2011, Copa Sudamericana 2011 et tournoi de clôture 2011. A la fin de sa saison, Sampaoli est pressenti pour remporter le titre d'entraîneur de l'année en Amérique du Sud.

Désormais dans la cour des grands, l'ancien joueur des Newell's Old Boys se fait nommer sélectionneur du Chili en novembre 2012. Trois ans plus tard, après avoir terminé en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2014, le Chili bat l'Argentine aux tirs aux buts durant la Copa América 2015 et remporte alors la compétition pour la première fois, en 99 ans d'existence du tournoi.

Palmarès :

Copa Sudamericana en 2011
Vainqueur avec l'Universidad de Chile

Copa América en 2015
Vainqueur avec le Chili

Vos réactions doivent respecter nos CGU.