Julian Casablancas

Julian Casablancas©Abaca

Fils de John Casablancas (fondateur de l'agence de mannequins Elite) et de Jeanette Christiansen, Julian Casablancas a été élevé par sa mère et son compagnon, le peintre Sam Adoquei. Au collège, il fait la connaissance de Nikolai Fraiture, futur bassiste des Strokes. A 14 ans, il est envoyé à l'Institut Le Rosey, un internat en Suisse où il rencontre Albert Hammond Jr., avec qui il emménage en colocation à leur retour à New York. En 1999, les deux amis forment The Strokes avec Nikolai Fraiture et deux autres camarades de fac, Fabrizio Moretti et Nick Valensi.
En 2001, les New-Yorkais publient Is This It, un premier album considéré comme un manifeste du renouveau du rock. Deux autres albums suivent : Room on Fire en 2003 et First Impressions on Earth en 2006. Pendant ces années, Julian Casablancas a développé une addiction à l'alcool et aux drogues, à laquelle il parvient à mettre un terme. En mars 2006, il déclare au ...NME : "l'alcool a changé ma façon d'écrire et moi-même, en tant que personne, vous voyez ? Je ne voulais pas avoir l'esprit dérangé 24 heures sur 24". Désormais clean, le chanteur commence à écrire des chansons en solo.
En 2008, il enregistre My Drive Thru avec Santigold et Pharrell Williams pour une publicité de la marque Converse. L'année suivante, il publie son premier album solo, Phrazes for the Young, produit par Jason Lader, avec le single 11th Dimension. Le disque connait un réel succès commercial et critique à sa sortie. Parallèlement, Casablancas fonde le label Cult Records. En 2013, il participe à l'album Random Acces Memories de Daft Punk, sur le titre Instant Crush.
La même année, il s'associe à un nouveau groupe baptisé The Voidz avec lequel il enregistre l'album Tyranny qui sort en 2014 crédité sous le nom Julian Casablancas + the Voidz.
Discographie :
2009 : Phrazes for the Young
2014 : Tyranny (with The Voidz)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.