Kevin Trapp

Kevin Trapp©BestImage, CYRIL MOREAU

Kevin Trapp se passionne pour le football tout petit, rêvant d'abord de jouer en attaquant. "Il ne voulait pas être gardien, il voulait juste marquer des buts" raconte ainsi Jürgen Bur, celui qui l'a découvert au sein du club de sa ville, dans le cadre d'un portrait vidéo consacré au joueur par L'Équipe.fr. L'entraîneur des 6-8 ans, qui flaire d'emblée sa capacité à devenir un grand gardien, poursuit : "Il avait déjà une superbe technique de prise de balles, ce qui était assez incroyable pour un gamin de son âge."

Ainsi installé contre son gré dans les cages, le gamin finit par se laisser convaincre qu'il y trouvera sa place après que son coach ait pour la énième fois refusé de le laisser jouer en attaque : "Il râle, il peste, et jette ses gants par terre. Il quitte le terrain et part dans les vestiaires. Là ses parents vont le chercher et lui disent : 'Écoute, si tu retournes sur le terrain, tu pourras peut-être un jour devenir Oliver Kahn'." Séduit par cette référence au gardien de but émérite allemand, Kevin Trapp accepte finalement sa destinée et, grâce à un heureux hasard, va bientôt se faire remarquer pour ses talents de dernier rempart.

Andreas Burch, entraîneur des 12-15 ans à Merzig, raconte en effet à L'Équipe.fr : "En 2004, notre équipe première des moins de 15 ans avait ses deux gardiens blessés. J'ai donc décidé de prendre Kevin, qui était dans la catégorie d'âge inférieure, pour les remplacer." Ainsi surclassé, le jeune joueur se met à rêver grand. Et lorsque son équipe affronte celle des juniors de Kaiserslautern, c'est la révélation : le goal impressionne le centre de formation, qui l'invite immédiatement à rejoindre ses rangs. C'est ainsi que l'adolescent de 15 ans quitte le foyer familial pour partir lancer sa carrière, à une centaine de kilomètres de chez lui.

Après trois ans de formation, Kevin Trapp intègre l'équipe professionnelle du FC Kaiserslautern à 18 ans. Quatre ans plus tard, il évolue en se voyant recruter en tant que numéro 2, et bientôt numéro 1, au sein de l'Eintracht Francfort où il joue alors en Bundesliga - la Ligue 1 allemande. Celui qui est bientôt considéré comme l'un des meilleurs gardiens du championnat assumera même le brassard de capitaine de son équipe à 24 ans. Juste avant de signer un contrat qui va définitivement faire décoller sa carrière : il vient, en juillet 2015, seconder Salvatore Sirigu dans les cages du Paris Saint-Germain.

À peine défend-il les couleurs du club parisien, sous le numéro 16, qu'il connaît déjà le succès : Kevin Trapp remporte cette année-là son tout premier titre avec un Trophée des Champions. Le gardien s'impose rapidement au sein de l'équipe, quitte à faire de l'ombre à son ... homologue italien, en n'encaissant aucun but lors de ses premiers matchs. Et, après finalement deux grosses erreurs qui ont vu le PSG concéder un nul (2-2) contre Bordeaux en début de saison 2015-2016, il parvient à se rattraper moins d'un mois plus tard en sortant un penalty lors d'un clasico remporté contre l'OM (2-0). Si bien qu'il se voit nommé par les supporters parisiens "homme du match". Et choisi par Laurent Blanc pour disputer la Ligue des Champions.

Le club s'arrête, encore une fois, en quarts de finale de la prestigieuse compétition européenne mais se console avec d'autres victoires. Kevin Trapp soulève notamment le trophée du championnat de Ligue 1, après une victoire écrasante - 9-0 - contre Troyes. C'est toutefois Salvatore Sirigu qui reprend place dans les buts en fin de saison pour disputer les matchs de Coupe de France et de Coupe de la Ligue. Et lorsque ce dernier quitte le PSG, lui laissant la place de numéro 1 à la rentrée 2016-2017, voilà que le joueur allemand doit faire face à un nouveau défi interne avec le retour du gardien français, Alphonse Areola, et l'arrivée d'un nouvel entraîneur, l'Espagnol Unai Emery... Ce dernier met en effet les deux goals en concurrence.

Celui qui fait par ailleurs parler de lui depuis un an, s'affichant au bras de la top brésilienne de Victoria's Secret Izabel Goulart, reste même sur le banc de touche en début de saison. Si bien que des rumeurs laissent entendre qu'il souhaiterait quitter le club parisien le temps du mercato hivernal venu. "Moi je n'ai rien dit, c'est la presse qui a dit que je voulais partir", rassure néanmoins le principal intéressé avant de rappeler que son contrat n'arrivera à terme qu'en 2020. Kevin Trapp fait finalement son grand retour sur le terrain à la fin de l'année, contre Lorient en Ligue 1, et ne déçoit pas. Aussi l'entraîneur parisien lui fait-il à nouveau confiance pour entamer 2017... Avec brio puisque le PSG remporte sa première rencontre du nouvel an haut-la-main - un match de Coupe de France gagné 7-0 contre Bastia au Parc des Princes.

S'il peut ainsi se targuer d'évoluer parmi les plus grands en Hexagone, le gardien de but de 26 ans n'a pas encore réalisé tous ses rêves... Kevin Trapp n'a en effet pas encore connu de sélection au sein de la célèbre Mannschaft, son équipe nationale dont les cages sont toujours précieusement gardées par Manuel Neuer - sacré Meilleur gardien du Mondial après la victoire intransigeante de l'Allemagne au Brésil en 2014. Mais, au vu de son parcours, autant dire que ce n'est sans doute qu'une question de temps...

Palmarès :

Au sein du Paris Saint-Germain :

2016 : Trophée des Champions
2016 : Championnat de Ligue 1
2015 : Trophée des Champions

Ses dernières news

Toutes ses news
Sonia Rolland et Khadja Nin, royales sur le tapis rouge
Solène Filly
17 mai 2018

Sonia Rolland et Khadja Nin, royales sur le ...

17 mai 2018
diaporama
Kate Moss et Naomi Campbell réunies pour un défilé exceptionnel
Hélène Demarly
19 janvier 2018

Kate Moss et Naomi Campbell réunies pour un ...

19 janvier 2018
article
La transparence au rendez-vous du tapis rouge !
Christian Pambrun
25 mai 2017

La transparence au rendez-vous du tapis rouge !

25 mai 2017
diaporama
Eva Longoria et Sara Sampaio font grimper la température sur la Croisette  !
Justine Fiordelli
23 mai 2017

Eva Longoria et Sara Sampaio font grimper la ...

23 mai 2017
diaporama

Vos réactions doivent respecter nos CGU.