Larry King

Larry King©Abaca, AKM-GSI

Le petit Lawrence Harvey Zeiger, de son vrai nom, n'a que neuf ans lorsque son père meurt d'une maladie cardiaque. Il ne lui reste plus que sa mère, petite main de l'industrie du vêtement, pour subvenir à ses besoins et ceux de son petit frère Marty. Lui qui rêvait pourtant déjà d'une carrière dans la radio se désintéresse alors de l'école, et ne finira qu'avec difficulté le lycée pour aller ensuite travailler en tant qu'employé des services postaux afin d'apporter un soutien financier à sa petite famille. C'est finalement une rencontre hasardeuse avec un animateur de la chaîne télévisée CBS qui le reconduit vers ses aspirations professionnelles initiales. Ce dernier lui suggère en effet de quitter la Grosse Pomme pour rejoindre la Floride, où fleurissent le marché des médias et donc les opportunités pour de jeunes gens même inexpérimentés.

Suivant ses conseils, celui que l'on appelle amicalement Larry obtient un job auprès de la station radio WAHR à Miami Beach. S'il n'y oeuvre d'abord qu'en tant que simple employé à tout faire, le jeune homme saute sur l'occasion du départ d'un animateur en mai 1957 pour faire ses débuts sur les ondes. C'est alors qu'il change de nom, à la demande de son patron, car "Zeiger" aurait une résonance trop "ethnique"... Le Roi est ainsi né, non pas d'une certaine mégalomanie, mais parce qu'il a fallu faire vite et qu'une publicité pour un magasin dénommé King Wholesale Liquor passait à ce moment-là sous les yeux de l'apprenti animateur. Reste que le nom de Larry King a cet éclat qui fera bientôt écho dans toutes les oreilles. Celui qui occupe déjà le créneau du matin, en tant que disc-jockey de 9h à 12h, et effectue une paire de flash infos sur l'actualité et le sport dans l'après-midi, fait vite sensation dans la région. Si bien qu'il se voit offrir une place sur le petit écran américain dès 1960, puis se mettra aussi à écrire dans les colonnes du Miami Herald en 1965.

Mais après avoir ainsi vite connu la gloire, l'animateur de 38 ans fait face à un scandale qui le plonge dans la tourmente dès la fin de l'année 1971. Un financier de Wall Street du nom de Louis Wolfson, arrêté quelques années auparavant pour obstruction envers la justice, lui aurait confié 5 000 dollars à transmettre à Jim Garrison, le procureur chargé de l'enquête sur l'assassinat du président John F. Kennedy. Une somme que Larry King aurait gardé pour quelques remboursements d'impôts... Il se voit ainsi accusé de vol qualifié, ce qui ne manque pas de le voir immédiatement perdre tous ses privilèges, que ce soit à la radio, à la télévision ou auprès de la presse papier. Aussi, s'il est finalement acquitté dans l'année qui suit, sa réputation est entachée.

Ne pouvant plus travailler en Floride, l'animateur s'en va en Louisiane pour reconstruire sa carrière. Il y reste plusieurs années, écrivant pour quelques magazines en freelance et repassant sur les ondes, jusqu'à ce que tout soit finalement oublié à Miami, où il retrouve en 1978 un poste à la radio... et pas des moindres : il se voit offrir tout un talk-show diffusé à travers le pays sur la Mutual Radio Network, intitulé tout bonnement The Larry King Show. Diffusée tard le soir, l'émission comprend à la fois des interviews de personnalités mais aussi des interventions d'auditeurs par téléphone. Celle-ci fait rapidement fureur aux États-Unis : initialement retransmise dans vingt-huit villes du pays, elle en gagne pas moins de quatre-vingt-dix autres en tout juste cinq ans. Alors qu'elle est par ailleurs sacrée d'un Peabody Award en 1982, son animateur se voit offrir cette année-là une colonne dans le populaire USA Today. Si la chance semble ainsi lui sourire à nouveau, il est encore bien loin du succès qu'il va bientôt connaître tout autour du globe.

L'ascension fulgurante de l'originaire de Brooklyn attire en effet l'attention du magnat des médias Ted Turner, qui lui propose trois ans plus tard d'adapter son talk-show pour le petit écran américain, et plus précisément pour la chaîne télévisée d'information Cable News Network, dite CNN. C'est ainsi que naît le mythique Larry King Live, en 1985. Grâce à des invités de choix, allant des plus grands noms du divertissement outre-Atlantique aux dirigeants politiques mondiaux, de Madonna à LeBron James, Bill Clinton à Vladimir Poutine, l'émission devient non seulement le plus gros succès de CNN mais aussi un passage incontournable pour toute personnalité en promotion. Invités et auditeurs créditent d'ailleurs les qualités d'intervieweur de Larry King, pour son approche amicale sans jamais entrer dans la provocation - un style que nombreux détracteurs, et notamment journalistes, jugeront toutefois trop polissé... Des critiques qu'il balaiera toujours d'un revers de la main, se défendant de ne pas chercher à faire de l'investigation mais plutôt ... de l'infotainment.

Ainsi Larry King jouit-il d'une popularité, auprès du public comme du tout-Hollywood, qui l'amène à se tourner régulièrement vers le cinéma et autres programmes de fiction télévisés. Il effectue en effet de nombreux cameos, principalement dans des sitcoms à succès comme "Murphy Brown", "Les Simpson", "Spin City", "Ugly Betty" ou encore "30 Rock". Et si c'est souvent pour incarner son propre personnage, également sur le grand écran dans "Ennemi d'état" (1998) de Tony Scott, "Sale môme" (2000) de Jon Turteltaub ou encore "John Q" (2002) de Nick Cassavetes, l'animateur prête également sa voix à quelques films d'animation : c'est notamment lui que l'on retrouve sous les traits de l'affreuse belle-soeur de Cendrillon, Doris, dans les trois derniers volets du film d'animation à succès "Shrek".

Alors qu'il a par ailleurs écrit quelques livres, dont deux au sujet de maladies cardiovasculaires après avoir lui-même souffert d'une crise cardiaque en 1987, ainsi qu'une autobiographie intitulée "My Remarkable Journey" en 2009, Larry King tire finalement sa révérence du petit écran en 2010. Cela faisait un quart de siècle que son talk-show passionnait l'audimat de CNN. Sa dernière émission, le 16 décembre 2010, bénéficiant de quelques guest-stars de choc comme le président Barack Obama et Bill Clinton, attire quelque 2,24 millions de téléspectateurs, soit plus du triple de son audience moyenne habituelle. De quoi encourager Larry King à poursuivre l'aventure. Alors que CNN le remplace par un animateur anglais dénommé Piers Morgan, lui, infatigable à près de 80 ans, lance Larry King Now sur la Toile en 2012. Un talk-show 2.0, donc, qui lui vaut quatre ans plus tard une nomination aux Daytime Emmy Awards.

Côté vie privée, Larry King aura eu une vie amoureuse bien remplie, ayant épousé pas moins de sept femmes... Il n'avait que 19 ans pour son premier mariage, avec son amour du lycée Freda Miller, et près de 64 pour son dernier : le célèbre animateur est en effet marié depuis 1997 à Shauna King, de 26 ans sa cadette, avec qui il a deux enfants en plus des trois nés de ses précédentes unions.

Filmographie :

2017 : Lundon's Bridge and the Three Keys, de David Winning
2017 : American Satan, d'Ash Avildsen
2016 : The Exorcist III: Legion, de William Peter Blatty
2016 : The Remake, de Lynne Alana Delaney
2016 : American Crime Story (Série TV)
2016 : Souvenirs de Gravity Falls (Série TV)
2015 : Dude Bro Party Massacre III, de Tom Jacobsen, Michael Rousselet et Jon Salmon
2015 : Chloe & Theo, d'Esna Sands
2014 : First Murder (Série TV)
2013 : 1600 Penn (Série TV)
2013 : The Power of Few, de Leone Marucci
2012 : Souvenirs de Gravity Falls (Série TV)
2012 : The Late Late Show with Craig Ferguson (Série TV)
2011 : All Kids Count, de Michael J. Nathanson
2011 : Conan (Série TV)
2010 : Chabad 'To Life' Telethon (Série TV)
2010 : Shrek 4, il était une fin, de Mike Mitchell (Film d'animation)
2009 : 30 Rock (Série TV)
2008 : Swing vote - La voix du coeur, de Joshua Michael Stern
2008 : Ugly Betty (Série TV)
2007 : Bee Movie - Drôle d'abeille, de Steve Hickner et Simon J. Smith (Film d'animation)
2007 : The Closer: L.A.: Enquêtes prioritaires (Série TV)
2007 : Sea Tales, de Branden et Eric D. Chambers (Film d'animation)
2007 : Shrek le Troisième, de Chris Miller et Raman Hui (Film d'animation)
2007 : Shark (Série TV)
2006 : New York - Section criminelle (Série TV)
2005 : Boston Justice (Série TV)
2005 : New York, cour de justice (Série TV)
2005 : Fat Actress (Série TV)
2004 : Clubhouse (Série TV)
2004 : Mr 3000, de Charles Stone III
2004 : Et l'homme créa la femme, de Frank Oz
2004 : Shrek 2, d'Andrew Adamson, Kelly Asbury et Conrad Vernon (Film d'animation)
2002 : Arliss (Série TV)
2002 : The practice: Bobby Donnell & associés (Série TV)
2002 : John Q, de Nick Cassavetes
2001 : Couple de stars, de Joe Roth
2000 : Manipulations, de Rod Lurie
2000 : Sale môme, de Jon Turteltaub
1998 : Ennemi d'état, de Tony Scott
1998 : Bulworth, de Warrren Beatty
1998 : Primary Colors, de Mike Nichols
1997 : Le chacal, de Michael Caton-Jones
1997 : Mad City, de Costa-Gavras
1997 : An Alan Smithee Film, d'Arthur Hiller
1997 : Contact, de Robert Zemeckis
1997 : Spin City (Série TV)
1996 : Murphy Brown (Série TV)
1996 : The Bonnie Hunt Show (Série TV)
1996 : Au revoir à jamais, de Renny Harlin
1996 : Murder One (Série TV)
1995 : Coach (Série TV)
1995 : The Larry Sanders Show (Série TV)
1995 : Open Season, de Robert Wuhl
1994-1991 : Les Simpson (Série TV animée)
1993 : Président d'un jour, d'Ivan Reitman
1990 : Murphy Brown (Série TV)
1990 : L'exorciste: la suite, de William Peter Blatty
1990 : Les fous de la pub, de Tony Bill et Barry L. Young
1989 : Eddie and the Cruisers II: Eddie Lives!, de Jean-Claude Lord
1984 : S.O.S. fantômes, d'Ivan Reitman
1961 : Miami Undercover (Série TV)

Ses dernières news

Toutes ses news
Austin Powers 4 : Mike Myers toujours partant pour une suite
Pauline Julien
25 mai 2016

Austin Powers 4 : Mike Myers toujours partant ...

25 mai 2016
article
Morrissey : son premier roman "List of The Lost" sortira fin septembre
Aurélie Tournois
25 août 2015

Morrissey : son premier roman "List of ...

25 août 2015
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Chloé & Théo - bande annonce - VOST - (2015)

Chloé & Théo - bande annonce - VOST - (2015)

Théo est Inuit, il décide de se rendre à New ...
08 septembre 2017
S.O.S. Fantômes - bande annonce - VF - (1984)

S.O.S. Fantômes - bande annonce - VF - (1984)

Peter, Raymond et Egon effectuent des ...
30 août 2017
S.O.S. Fantômes - bande annonce 2 - VOST - (1984)

S.O.S. Fantômes - bande annonce 2 - VOST - (1984)

Peter, Raymond et Egon effectuent des ...
31 août 2017
S.O.S. Fantômes - bande annonce 3 - VOST - (1984)

S.O.S. Fantômes - bande annonce 3 - VOST - (1984)

Peter, Raymond et Egon effectuent des ...
31 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

American Satan

suspense
sortie le 1 janvier 2017
American Satan

Dude Bro Party Massacre III

horreur
sortie le 1 janvier 2015
Dude Bro Party Massacre III

Chloé & Théo

comédie
sortie le 1 janvier 2015
Chloé & Théo

Christmas Eve

comédie
sortie le 1 janvier 2015
Christmas Eve

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.