Léa Fazer

©BestImage, VEEREN
Après des études de lettres à l'Université de Genève, Léa Fazer intègre l'école du Théâtre national de Strasbourg avant d'étudier à Paris VII, obtenant sa licence de cinéma en 1991. C'est toutefois au théâtre que la jeune femme lance sa carrière, en tant que comédienne avant de se tourner rapidement vers la mise en scène, avec la pièce "Contes moraux sur la vie urbaine, ou la journée d'une pièce de dix francs" jouée en 1993 au Théâtre Paris-Vilette.

Après un passage sur le petit écran, pour lequel elle écrit quelques épisodes de la série "Bigoudi" à la fin des années 1990, Léa Fazer ne s'attaque finalement au septième art qu'en 2004, portant d'emblée la double casquette de réalisatrice et scénariste pour son premier long-métrage intitulé "Bienvenue en Suisse". Soutenu par Denis Podalydès et Emmanuelle Devos, le film est présenté en compétition parmi la sélection Un Certain Regard au Festival de Cannes. Quatre ans plus tard, la cinéaste en herbe revient avec son deuxième effort, "Notre Univers Impitoyable", une comédie mordante sur le monde du travail. Emmenée cette fois par le couple Alice Taglioni / Jocelyn Quivrin, celle-ci est également très remarquée au Festival de la comédie de l'Alpe D'Huez.

Forte de ce succès, Léa Fazer reste dans le registre comique avec "Ensemble, c'est trop" (2010), où elle dirige Nathalie Baye, Pierre Arditi et à nouveau Jocelyn Quivrin. Il s'agira du dernier film de l'acteur français, décédé le 15 novembre 2009 dans un accident de voiture. Ce dernier travaillait alors à un projet scénaristique, pour lequel il avait fait appel à la ...
réalisatrice. Aussi celle-ci, après son "Cookie" (2013) porté par Alice Taglioni et Virginie Efira, entreprend de porter à l'écran le script écrit par son défunt ami. "Maestro", l'histoire d'un acteur habitué aux films d'action qui se retrouve dans un film d'auteur, inspirée par l'expérience de Jocelyn Quivrin sur "Les Amours d'Astrée et de Céladon" d'Eric Rohmer (2007), sort en 2014.

"Il avait passé le tournage (des Amours d'Astrée et de Celadon, ndlr.) à penser qu'il faisait un film ridicule. Lorsqu'il a vu le résultat à la Mostra de Venise, il a été extrêmement touché par son aspect poétique. Il s'est demandé ce qu'il s'était passé et a voulu revisiter tout cela", raconte la réalisatrice à Paris Match. Et de poursuivre : "Il n'a jamais lu la version dialoguée. Le projet s'est arrêté et, avec les années, les producteurs m'ont appelée et m'ont dit: 'Ce film, il faut le faire'. Pas par un devoir de mémoire, mais parce que le sujet est important." Le long-métrage, dernier en date de la réalisatrice au cinéma, porté par Pio Marmaï, reçoit un accueil chaleureux des critiques qui qualifient l'oeuvre "rohmérienne" de récit à la fois drôle et touchant.

C'est ensuite pour le petit écran que Léa Fazer revient à la réalisation en 2016. Elle signe deux téléfilms, "Mystère à la Tour Eiffel" et "Mystère à l'Opéra", dans le cadre d'une collection de thrillers historiques lancée par France 2.

Filmographie :

2016 : Mystère à l'Opéra (Téléfilm)
2016 : Mystère à la Tour Eiffel (Téléfilm)
2014 : Maestro
2013 : Cookie
2010 : Ensemble, c'est trop
2008 : Notre univers impitoyable
2004 : Bienvenue en Suisse

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos

Ses derniers films

Tous ses films

Maestro

comédie dramatique
sortie le 23 juillet 2014
Maestro

Chaises musicales

comédie dramatique
sortie le 1 janvier 2014
Chaises musicales

En Solitaire

drame
sortie le 6 novembre 2013
En Solitaire

Cookie

comédie dramatique
sortie le 23 janvier 2013
Cookie
 
0 commentaire - Léa Fazer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]