Léo Ferré

  • En bref
  • 12 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Léo Ferré©Getty Images

Il est né à Monaco d'un père directeur du personnel de la Société des Bains de Mer et d'une mère couturière d'origine italienne. À sept ans, il intègre la chorale de la cathédrale du Rocher comme soprano. En 1925, il entre en pension dans un d'un collège religieux italien et y restera pendant huit ans. Il y approfondit sa connaissance du solfège et de la musique classique, mais subit des attouchements pédophiles qui susciteront de sa part un fervent anti-cléricalisme.
En 1935, il rejoint Paris pour y faire des études de droit et Sciences Po' et profite de ces années d'études pour peaufiner son apprentissage du piano et de l'écriture. Son diplôme en poche, il revient à Monaco en 1939 avant d'être mobilisé l'année suivante. Il est affecté comme sous-lieutenant dans l'infanterie. Sa vocation de compositeur s'affirme après sa démobilisation et il donne son premier concert sous le pseudonyme de Forlane en 1941. Après la guerre, Léo Ferré rencontre Édith Piaf qui l'encourage à tenter sa chance à Paris.
Il s'installe dans la capitale française en 1946 et fait la rencontre du parolier Jean-Roger Caussimon. A cette époque, il écume les cabarets parisiens (Milord L'Arsouille, Les Trois Maillets) avec Catherine Sauvage. Il signe en 1947 son premier contrat musical avec Le Chant du Monde. Jusqu'au milieu des années 1950, il assume la production d'émissions radiophoniques consacrées à la musique classique et rejoint la maison de disques Odéon en 1953. De prestigieux interprètes comme Yves Montand ou Henri Salvador reprennent son répertoire, tandis qu'il multiplie les chansons phare de son répertoire : A Saint-Germain-des-Prés, Monsieur Tout-Blanc, La Chanson du Mal-Aimé, Graine d'ananar, etc.
Il arrive chez Barclay en 1960. Après Apollinaire, Léo Ferré met en musique les poèmes d'Aragon. C'est aussi à cette époque qu'il signe son titre libertaire le plus emblématique, Thank You Satan (1961). Cet aspect de sa personnalité trouvera un écho dans la mouvance de Mai 68. Le 10 mai, première nuit des barricades au Quartier latin de Paris, Léo Ferré chante à la Mutualité pour la Fédération anarchiste comme il le fait chaque année depuis 1948. Il interprète pour la première fois la chanson Les Anarchistes, mais ne prend pas part aux événements. Il vit quelque temps en Lozère, ... puis en Ardèche. La fin des années 1960 est marqué par la sortie de C'est extra, un de ses plus gros succès, qui élargit considérablement son audience.
En 1976, il signe chez CBS, mais la major va très vite se débarrasser de Ferré, dont les retombées commerciales pourtant réelles sont jugées trop faibles au regard de l'investissement qu'il représente. Ferré se résout en 1979 à assurer lui-même la production de ses disques en louant à ses frais studio, musiciens et techniciens, ne signant plus que des contrats de distribution avec les maisons de disques. Durant les années 1980, il publie des albums plus ou moins confidentiels et continue d'adapter des poèmes en chansons. En avril 1982, il est invité d'honneur du Printemps de Bourges aux côtés d'Yves Montand. En 1985, il refuse la médaille de Commandeur des Arts et Lettres.
Sa dernière apparition publique intervient sur la scène de la Fête de la Musique en 1992, où il chante avec Bernard LavilliersEst-ce ainsi que les hommes vivent ? de Louis Aragon et Les Anarchistes. Léo Ferré décède chez lui le 14 juillet 1993 à l'âge de 76 ans, des suites d'une maladie qui le taraude depuis plusieurs années. Il est inhumé à Monaco, dans l'intimité.
Discographie :
1954 : Chansons de Léo Ferré
1953 : Paris canaille
1954 : Le Piano du pauvre
1956 : Le Guinche
1956 : Poète... vos papiers !
1957 : Les Fleurs du mal
1957 : La Chanson du mal-aimé
1958 : Encore du Léo Ferré
1960 : Paname
1961 : Les Chansons d'Aragon
1962 : La Langue française
1964 : Ferré 64
1964 : Verlaine et Rimbaud
1966 : Léo Ferré 1916-19...
1967 : Cette chanson
1967 : Léo Ferré chante Baudelaire
1969 : L'Été 68
1969 : Les Douze Premières Chansons de Léo Ferré
1970 : Amour Anarchie
1971 : La Solitude
1972 : La Chanson du mal-aimé
1972 : La Solitudine
1973 : Il n'y a plus rien
1973 : Et... Basta !
1974 : L'Espoir
1975 : Ferré muet... dirige
1976 : Je te donne
1977 : La Frime
1977 : La musica mi prende come l'amore
1979 : Il est six heures ici et midi à New York
1980 : La Violence et l'Ennui
1982 : Ludwig-L'Imaginaire-Le bateau ivre
1983 : L'Opéra du pauvre
1985 : Les Loubards
1986 : On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
1990 : Les Vieux Copains
1991 : Une saison en enfer

Ses dernières news

Toutes ses news
3 artistes engagés pendant Mai 68
Fabien Gallet
03 mai 2018

3 artistes engagés pendant Mai 68

03 mai 2018
article
L'étrange collection d'Emmanuel Macron dans sa jeunesse
Justine Fiordelli
12 mai 2017

L'étrange collection d'Emmanuel Macron dans sa ...

12 mai 2017
article
Qui sont les chanteurs préférés des candidats à la présidentielle 2017 ?
Clara Lemaire
27 mars 2017

Qui sont les chanteurs préférés des candidats ...

27 mars 2017
article
Benjamin Biolay annonce une suite à "Palermo Hollywood"
Sébastien Jenvrin
14 février 2017

Benjamin Biolay annonce une suite à ...

14 février 2017
article

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.