Léopold Bellanger

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Léopold Bellanger

Jeune cinéaste, il fait ses gammes au Conservatoire d'Art Dramatique de Tours. C'est au théâtre qu'il commence, mais il rêve de cinéma et rejoint l'association des Tontons Filmeurs avec qui il collabore beaucoup, notamment sur des courts-métrages.

Léopold passe une série de castings infructueux jusqu'à ce que le cinéaste au caractère bien trempé Jean-Pierre Mocky le retienne pour un rôle, puis pour multiplier les collaborations.

En 2015 sort son premier court-métrage, alors qu'il est un réalisateur tout à fait novice. "Le Sens de la vie" est alors écrit et mis en scène par lui, produit par l'association de ses débuts, les Tontons Filmeurs. Cette oeuvre, longue de presque 21 minutes traite du sujet complexe et infini de la famille, à travers le prisme d'un frère et d'une soeur. Rythmé, poétique et enchanteur, "Le Sens de la vie" peut rappeler l'esprit du cinéma de Jean-Pierre Jeunet avec ses plans fixes et rapprochés, colorés et dynamiques et ses personnages uniques, simples mais en à la fois remplis de surprises...

L'année d'après, il revient avec un nouveau court, "MusicboxX" qui se voit sélectionné au très sélect Short Film Corner ... du Festival de Cannes. Quasiment auto-produits et tournés à Tours, les courts-métrages de Léopold Bellanger sont visibles sur YouTube.

Côté caméra toujours, il s'est illustré à la télévision dans "Le Bal des Secrets" série de Christophe Barbier (2012), "Les Disjonctés" de Cédric Bouet et bien sûr en 2013, "Hitchcock by Mocky" réalisé par ce cher Jean-Pierre. En 2013, il récidive avec le réalisateur d' "Un drôle de paroissien" qui le fait tourner dans "Calomnies" avec des acteurs d'envergure comme Guy Marchand ou Agnès Soral. A côté de cette carrière prometteuse au cinéma, il ne lâche pas les planches pour autant et travaille toujours pour le théâtre tourangeau.

Il est attendu en 2017 dans "Vive la Crise" de Jean-François Davy, satire comique douce-amère aux côtés de Florence Thomassin, Jean-Claude Dreyfus et Jean-Marie Bigard. Un public plus large aura donc plaisir de découvrir le style de ce touche-à-tout talentueux.

Filmographie :

2016 : Vive la crise, de Jean-François Davy
2013 : Calomnies, de Jean-Pierre Mocky
2013 : Hitchcock par Mocky, de Jean-Pierre Mocky
2013 : Les Disjonctés, de Cédric Bouet
2012 : Le Bal des Secrets, de Christophe Barbier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.