Lomepal

Lomepal©Julie Oona

Le vrai nom du jeune homme est Antoine Valentinelli. Son nom de scène, il le tient de sa carnation très claire : ses amis pensaient toujours qu'il était malade à cause de sa peau très pâle. D'où le pseudo Lomepal (L'Homme pâle), qui a remplacé Jo Pump, le nom qu'il utilisait auparavant.

C'est grâce à la pratique du skateboard que le rappeur a pu percer dans le monde de la musique. Grâce à cette discipline, il s'est rapproché du collectif L'Entourage (composé notamment de Nefkeu ou encore Jazzy Bazz). Il décide donc de nommer son album solo, FLIP, en hommage à ce sport qu'il pratique au quotidien depuis plus de 10 ans. Le principe du flip est de sauter et de faire vriller la planche à 360°, avant de retomber sur ses pieds. Une belle ... métaphore.

Mais avant cet album solo, Lomepal s'était illustré à travers différents EP : 20 mesures en 2011, Cette foutue perle en duo avec Meyso, Seigneur en 2014, Majesté en 2015... Pour n'en citer que quelques-uns. Grâce à ces morceaux, il se fait très vite repérer sur les réseaux sociaux et sur Youtube, et le résultat est là : il accumule les vues sur ses vidéos (plus de 15 millions cumulés), et donne une centaine de concerts à travers la France, avant même la sortie de son premier album.

Aujourd'hui, il est considéré comme l'un des meilleurs espoirs du rap électro et vanté pour la qualité de ses textes. Il continue à se produire à travers la France, la Suisse et la Belgique, et la plupart de ses concerts se font à guichet fermé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.