LP

LP©BestImage, SGP

Laura Pergolizzi, de son nom complet, grandit dans la banlieue de l'État de New York avant de rejoindre Manhattan après le lycée, lorsque sa mère, une ancienne chanteuse d'opéra, disparaît en 1997. La jeune femme, qui se produit alors avec un petit groupe dénommé Lionfish, ne tarde pas à se faire repérer par un certain David Lowery, cofondateur du groupe de rock Cracker. Elle apparaît d'abord sur l'album de ce dernier, "Gentleman's Blues" (1998), pour une chanson cachée dénommée Cinderella. Puis le chanteur produit son tout premier opus, "Heart-Shaped Scar", diffusé en 2001.

Celle qui se fait simplement appeler par ses initiales, LP, rencontre déjà un certain succès critique. Le site AllMusic parle notamment d'un disque "rugissant, agressif, espiègle, dur à cuire, plein de riffs qui tuent, de guitares qui crissent" et, pour caractériser la voix si singulière de la chanteuse, évoque les noms de "Maggie Bell, Pat Benatar et Robert Plant", sur "un blues-rock et une sensibilité de biker dignes des Rolling Stones, Bad Company et Lynyrd Skynyrd."

Lorsque LP revient dans les bacs trois ans plus tard, c'est en collaboration cette fois avec la chanteuse Linda Perry des 4 Non Blondes. Si "Suburban Sprawl & Alcohol" passe plutôt inaperçu, un titre intitulé Wasted devient le thème de la série pour ados "South of Nowhere" et la chanteuse commence à se faire un petit nom grâce aux concerts qu'elle enchaîne à travers le pays. Sa prestation notamment au festival South By Southwest à Austin, Texas, lui vaut d'attirer l'attention des maisons de disque. Elle décroche ainsi un premier contrat auprès de Island/Def Jam Records.

Ce dernier ne donne toutefois rien, malgré les nombreuses chansons que la jeune femme écrit durant cette période. Il lui faudra du temps avant de trouver ... label à son pied, et c'est d'ailleurs surtout en tant qu'auteure-compositrice qu'elle oeuvre pendant de longues années. Débarquée à Los Angeles en 2010, elle coécrit notamment quelques titres pour l'album "Superficial" de la star de la télé-réalité américaine Heidi Montag, puis surtout les singles Cheers (Drink to That) de Rihanna et Beautiful People de Christina Aguilera.

LP parvient finalement à décrocher un contrat auprès de Warner Bros. Records en 2011 et reprend le chemin des studios. Son single Into the Wild, grâce à une publicité pour CitiBank, fait un carton, accumulant les millions de vues sur YouTube. Il est suivi d'un EP dénommé "Into the Wild : Live at EastWest Studios" et d'une tournée des festivals, avec notamment un passage au Lollapalooza. L'album, son premier auprès d'un grand label, sort quant à lui en 2014 : "Forever for Now" est produit par un certain Rob Cavallo, connu pour ses travaux auprès de Green Day, des Goo Goo Dolls ou encore de My Chemical Romance.

La chanteuse ne tarde pas à dévoiler une nouvelle paire de singles, dès l'année suivante : Muddy Waters suivi de Lost on You. Alors que le premier va bientôt accompagner la scène finale de la quatrième saison de la série Netflix "Orange Is The New Black", le second va envahir les ondes du monde entier, se hissant en tête des classements de nombreux pays européens dont la France, où il se voit certifié platine. C'est d'ailleurs à son nom que sort le nouvel opus de LP en décembre 2016, s'invitant lui aussi dans de nombreux charts autour du globe, avec notamment une belle sixième place dans l'Hexagone.

Discographie :

2016 : Lost on You
2014 : Forever for Now
2004 : Suburban Sprawl & Alcohol
2001 : Heart-Shaped Scar

Ses dernières news

Toutes ses news
Quiz : êtes-vous un vrai fan de Mylène Farmer ?
Fabien Gallet
28 septembre 2018

Quiz : êtes-vous un vrai fan de Mylène Farmer ?

28 septembre 2018
article
Mylène Farmer va s'offrir 10 dates à Paris La Défense Arena en 2019
Fabien Gallet
26 septembre 2018

Mylène Farmer va s'offrir 10 dates à Paris La ...

26 septembre 2018
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU