Lubna Azabal

©Getty Images, Dominique Charriau
Une fois son diplôme obtenu, elle ne quitte pas la branche classique du métier d'actrice en s'engageant dans une carrière théâtrale. À la fin des années 1990, Lubna Azabal parvient à saisir l'opportunité professionnelle qu'elle attendait : un rôle sur grand écran. C'est Marian Handwerker qui lui confie son premier rôle dans le thriller "Pure Fiction" (1998), inspiré de l'affaire Dutroux où elle partage l'affiche avec d'autres acteurs belges tels qu'Anne Coesens, Michel de Warzée et Raphaëlle Lubansu.

Une fois sa carrière lancée, la comédienne enchaîne les projets en prenant soin de respecter un éclectisme de genre. En 2001, elle est remarquée par la critique pour le film "Loin", tourné à Tanger par André Téchiné. Le cinéaste lui offre le rôle d'une Juive marocaine séparé de son mari (Stéphane Rideau) qui, taraudé par l'envie d'exil et d'ailleurs, fuit la ville et sa compagne. De confession musulmane, la comédienne a dû apprendre les traditions de la religion et a travaillé son accent pour les scènes de prière.

Trois ans plus tard, Lubna Azabal retrouve le cinéaste français pour Les temps qui changent, avec les monstres de cinéma Catherine Deneuve et Gérard Depardieu, et obtient le rôle principal du road movie contemplatif de Tony Gatlif au titre évoquant son film précédent, "Exils". Elle y traverse la France et l'Espagne pour rejoindre Alger à la recherche de ses origines, avec pour seul bagage la musique.

En 2008, l'actrice profite de la forte demande de comédiens d'origines arabes dans l'industrie cinématographique américaine pour donner un tournant hollywoodien à son parcours. Elle rejoint ainsi le casting de "Mensonges d'État" signé Ridley Scott, aux côtés du duo de choc Leonardo DiCaprio / Russell Crowe.

Figurant désormais dans la catégorie des actrices qui comptent, Lubna Azabal confirme ce statut en se voyant remettre le Magritte de la meilleure actrice, l'équivalent belge des César, pour son rôle dans "Incendies" (2010) de Denis Villeneuve, d'après la pièce de théâtre de Wajdi Mouawad. Véritable ode à la figure de la mère, personnage qu'elle joue avec toutes ses tripes, ses enfants vont mener une longue quête pour découvrir, à sa mort son passé tumultueux sur fond de tensions entre musulmans et chrétiens. Succès critique et public, le film se voit sélectionner dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère et remporte neuf Jutra, l'équivalent canadien des Oscars.

Depuis, toujours très sollicitée par un cinéma ...
cosmopolite engagé, elle s'est illustrée dans le thriller "Ennemis jurés" (2011), de Ralph Fiennes, le drame "Des vents contraires" (2011), de Jalil Lespert ou encore "La Marche" (2013) de Nabil Ben Yadir.

En 2013, elle fait toutefois un détour par la tragi-comédie "Rock the Casbah", qui casse son image d'actrice sérieuse. Également à l'aise sur le petit écran, elle est la nourrice Atika Halabi dans la mini-série britannico-américaine "The Honourable Woman" et une prostituée au passé trouble dans la série d'anticipation française "Trepalium".

Lubna Azabal est attendue en 2017 dans "Prendre le large" de Gaël Morel, avec Sandrine Bonnaire.

Filmographie :

2017 : Prendre le large, de Gaël Morel
2016 : Glacé : The Frozen Dead (Série TV)
2016 : Light Thereafter, de Konstantin Bojanov
2016 : Accusé (Série TV)
2016 : Ustica : The Missing Paper, de Renzo Martinelli
2016 : Trepalium (Série TV)
2016 : Ma révolution, de Ramzi Ben Sliman
2014 : The Honourable Woman (Série TV)
2013 : La marche, de Nabil Ben Yadir
2013 : Rock the Casbah, de Laïla Marrakchi
2012 : Goodbye Morocco, de Nadir Moknèche
2011 : Des vents contraires, de Jalil Lespert
2011 : Le repaire de la vouivre (Série TV)
2011 : Tout le monde descend, de Renaud Bertrand (Téléfilm)
2011 : Les hommes libres, d'Ismaël Ferroukhi
2011 : Ennemis jurés, de Ralph Fiennes
2011 : Here, de Braden King
2010 : I Am Slave, de Gabriel Range
2010 : Incendies, de Denis Villeneuve
2010 : Comme les cinq doigts de la main, d'Alexandre Arcady
2009 : Une chaîne pour deux, de Frédéric Ledoux
2009 : Gamines, d'Eléonore Faucher
2009 : Suite noire (Série TV)
2009 : Occupation (Série TV)
2008 : Bajo el mismo cielo, de Silvia Munt (Téléfilm)
2008 : Mensonges d'Etat, de Ridley Scott
2007 : 24 mesures, de Jalil Lespert
2007 : Strangers, de Guy Nattiv et Erez Tadmor
2005 : Paradise Now, d'Hany Abu-Assad
2004 : Les temps qui changent, d'André Téchiné
2004 : Exils, de Tony Gatlif
2004 : Viva Laldjérie, de Nadir Moknèche
2004 : 25 degrés en hiver, de Stéphane Vuillet
2002 : Aram, de Robert Kechichian
2002 : Un monde presque paisible, de Michel Deville
2002 : La source des Sarrazins, de Denis Malleval (Téléfilm)
2002 : Une minute de soleil en moins, de Nabil Ayouch (Téléfilm)
2001 : Loin, d'André Téchiné
1999 : Les siestes Grenadine, de Mahmoud Ben Mahmoud
1998 : Pure Fiction, de Marian Handwerker

Récompenses :

2015 : Magritte de la meilleure actrice dans un second rôle pour "La Marche"
2014 : Magritte de la meilleure actrice pour "Goodbye Morocco"
2012 : Magritte de la meilleure actrice pour "Incendies"

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos

Ses derniers films

Tous ses films

La Particule humaine

fantastique/SF
sortie le 31 mai 2018
La Particule humaine

Marie Madeleine

autre
sortie le 28 mars 2018
Marie Madeleine

Tueurs

suspense
sortie le 6 décembre 2017
Tueurs

Prendre le Large

drame
sortie le 8 novembre 2017
Prendre le Large
 
0 commentaire - Lubna Azabal
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]