Mike Brant

Mike Brant©Getty Images

Né d'un père résistant polonais et d'une mère rescapée d'Auschwitz, Moshé a grandi dans un kibboutz en Galilée. Il a fallu attendre ses quatre ans pour prononcer ses premiers mots, resté muet jusqu'à cet âge. Adolescent, il chante dans une chorale puis fonde avec son frère accordéoniste le groupe Les Chocolates, avec qui il enchaîne les reprises de la pop américaine du moment (Tom Jones, Elvis Presley, Les Platters). C'est à cette époque qu'il prend le nom de Mike.
À la fin des années 60, Mike rencontre Sylvie Vartan et Carlos qui l'invitent à venir en France. Il s'installe à Paris en 1969 et fait une autre rencontre décisive, celle de l'auteur-compositeur Jean Renard. Ce dernier lui écrit Laisse-moi t'aimer, qui sera son premier tube avec pas moins d'un million d'exemplaires vendus.
Un an après, il remporte le Grand Prix RTL international avec la chanson Mais dans la lumière. Ami de Charles Aznavour et Dalida, Mike Brant passe en boucle sur les ondes françaises. Le public français en fait son idole pour sa voix puissante et sensuelle. Le 14 février 1971, il est victime d'un accident de la route. Son producteur Jean Renard en profite pour en faire un coup de publicité en vendant des photos de son poulain avec des bandages à France Soir. Le journal fait courir le bruit d'une amnésie du chanteur et provoque l'agitation ... médiatique.
Quelques mois après, Dalida lui propose d'assurer sa première partie à l'Olympia de Paris, pour une série de soixante-trois dates. En 1972, sa chanson Qui saura connaît un énorme succès et devient numéro 1 devant Claude François. Mike Brant enchaîne avec les tubes C'est ma prière, Rien qu'une larme, C'est comme ça que je t'aime, Serre les poings et bats-toi et Qui pourra te dire.
En 1974, Mike Brant signe chez Polydor et Simon Wajntrob devient son nouveau producteur. Ce dernier lui permet de rencontrer des célébrités comme Salvador Dalí, Mick Jagger ou Alice Cooper. Perturbé par la situation en Israël pendant la guerre du Kippour et épuisé par le rythme effréné des concerts, Mike Brant sombre dans la dépression et fait un séjour en hôpital psychiatrique.
Il fait une première tentative de suicide le 22 novembre 1974, en se jetant du cinquième étage de l'hôtel de la Paix, à Genève. Freiné dans sa chute par la rambarde du troisième étage, il s'en sort miraculeusement par un traumatisme crânien et quelques fractures aux jambes. Le 25 avril 1975, il récidive du sixième étage d'un immeuble situé au 6 rue Erlanger, dans le 16e arrondissement de Paris et meurt sur le coup. Il avait vingt-huit ans.
Discographie :
1970 : Mike
1974 : Toutes Les Couleurs
1974 : 74
1976 : Mike Brant
1976 : Dis-Lui ‎

Ses dernières news

Toutes ses news
Mike Brant : son frère raconte sa version des faits du soir de sa disparition
Mathilde Dandeu, Jellyfish France
27 avril 2021

Mike Brant : son frère raconte sa version des ...

27 avril 2021
article
Pourquoi l'hologramme est-il à la mode ?
Marine de Guilhermier
20 décembre 2018

Pourquoi l'hologramme est-il à la mode ?

20 décembre 2018
article
Biopic : quand l'entourage se met sur le chemin des studios
Hawoly Ba
01 novembre 2015

Biopic : quand l'entourage se met sur le ...

01 novembre 2015
article

Vos réactions doivent respecter nos CGU.