Montserrat Caballé

Montserrat Caballé©Getty Images, Dominique Jacovides

Née dans une famille pauvre, mélomane et croyante de Barcelone, Montserrat Caballé tient son nom de la Vierge Noire de Montserrat, la Sainte Patronne de Barcelone. Comme son paternel, elle développe très jeune une appétence pour l'opéra, qu'elle commence à chanter à partir des enregistrements de ce dernier dès l'âge de 5 ans. Dix ans plus tard, c'est donc tout naturellement qu'elle s'inscrit au Conservatoire du Liceu de Barcelone. Elle voit toutefois vite son rêve brisé lorsque son père est contraint d'arrêter de travailler pour des raisons médicales.

Ne gagnant pas d'argent avec ses études au Conservatoire pour subvenir aux besoins de sa famille, Montserrat se voit déjà tout arrêter. Mais c'était sans compter sur l'aide de la famille Bertran, de célèbres mécènes de Barcelone qui vont la soutenir financièrement pour lui permettre d'étudier le chant, le solfège, l'harmonie et même les langues allemandes et italiennes. Grâce aux Bertrand, la chanteuse se retrouve, dès ses 20 ans en 1953, sur la scène du Liceu, non plus comme amatrice, mais comme cantatrice professionnelle.

La Catalane quitte ensuite son Espagne natale pour la Suisse, où l'Opéra de Bâle la programme dans le rôle de Mimi au sein de "La Bohème" de Puccini. Sa voix souple et d'une pureté rare sidère l'Opéra, qui décide de la prendre dans sa troupe de 1957 à 1959. Elle y chantera notamment son rôle devenu fétiche : celui de "Salomé" de Richard Strauss. Une princesse à la beauté dangereuse et à la naïveté perverse, qui va peu à peu verser un goût de sang et de sexe sur l'opéra. Un personnage féminin majeur dans le milieu, qui en appellera d'autres.

Cantatrice au sein de la troupe de l'Opéra de Brême entre 1959 et 1962, où elle continue d'explorer le répertoire allemand, elle regagne ensuite la scène du Liceu pour incarner le rôle-titre d'"Arabella" de Strauss. Sur cette même scène, le ténor Barnabé Marti chante dans "Madame Butterfly" de Puccini. Les deux chanteurs tombent sous le charme l'un de l'autre et se marient deux ans plus tard, en 1964. Ils auront deux enfants, Bernabe Jr. et Montserrat Marti, cantatrice comme ses parents.

Déjà très sollicitée de part et d'autre du globe pour sa tessiture de soprano dramatique, Montserrat Caballé connaît en 1965 un succès considérable lorsqu'elle remplace au pied levé la mezzo-soprano Marilyn Horne, gênée par sa grossesse ce soir-là, dans le rôle de "Lucrezia Borgia" de Donizetti au Carnegie Hall de New York. Un rôle important du répertoire belcantiste qui marque sa toute première apparition outre-Atlantique. Le public est conquis et lui attribue le nom resté célèbre de "la superbe". Superbe voix velouté, superbe interprète des rôles de soprano, superbe dans le grand opéra italien (Puccini, Donizetti, Verdi...).

Devenue une star internationale, la diva espagnole remet les pieds au Carneige Hall en 1965 pour jouer le rôle d'Elisabeth I dans "Robert Devereux" de Donizetti. Elle joue aussi cette année-là la Comtesse Almaviva dans "Les Noces de Figaro" de Mozart et fait ses débuts au Metropolitan, dans "Faust" de Gounod où elle est Marguerite. L'année suivante, l'artiste se produit en Italie au Maggio Musicale Fiorentino de Florence dans le rôle de Leonora pour "Le Trouvère" de Verdi. Elle y retournera en 1967 pour prêter sa voix à Imogène dans "Le pirate" de Bellini, sa performance la plus difficile à réaliser jusqu'à maintenant.

Relevant tous les challenges qui s'offrent à elle, elle réalise en 1969 un record en tenant le "si" aigu final durant vingt mesures à la fin de l'opéra "Don Carlos" de Verdi, aux Arènes de Vérone, dans le rôle d'Elisabeth de Valois. Considérée après Maria Callas comme la plus grande interprète de la "Norma" de Bellini, qu'elle interprète en 1972 à la Scala, son agilité dans les aigus fait d'elle un phénomène dans un milieu pourtant mince en vedettes. Chicago s'en empare et lui confie deux rôles principaux coup sur coup : dans la "Traviata" de Verdi en 1972 et dans "Marie Stuart" de Donizetti l'année suivante.

Opérée d'une large tumeur bénigne en 1974, Montserrat Caballé se remet rapidement sur pied et revient de plus belle à Liceu ("Aida" de Verdi), au Metropolitan ("Les vêpres siciliennes" de Verdi), au Carneige Hall ("Parisina d'Este" de Donizetti) et même au Boshoï pour "Norma" de Bellini, devenue son opéra de référence. En 1976, elle retrouve même celle qui a fait d'elle une star finalement, Marilyn Horne, pour le "Aïda" de Verdi.

Après quoi, si elle joue principalement les mêmes rôles au cours de sa carrière très axée sur l'opéra italien, la cantatrice ne se cantonne pas à ... ce qu'elle sait faire. Sa collaboration dans les années 1980 avec le chanteur de Queen, Freddie Mercury, en est le parfait exemple. En 1987 elle devient alors la première chanteuse d'opéra à faire une incursion dans le monde de la pop. Sa voix de soprano se mariant parfaitement à celle de ténor lyrique de Mercury, le duo se lance dans un album, "Barcelona", et son titre éponyme s'envole en tête des charts britanniques. Le single deviendra l'hymne officiel de Barcelone et celui des Jeux Olympiques de la ville en 1992, mais dépoussiérera surtout le genre de l'opéra réputé désuet, tout en apportant un nouveau public à la superbe.

Dans ces mêmes années 1980, la cantatrice perd toutefois de sa superbe. La voix ne suit en effet plus et la chanteuse doit cibler maintenant des rôles à sa portée. En 1985, par exemple, elle chante "Tosca" de Puccini au Metropolitan avec Pavarotti dans le rôle de Cavaradossi. En 2007, elle joue la Duchesse de Crakenthorp dans "La fille du régiment" de Donizetto, au théâtre Wiener Staatsoper, avant de fêter en 2012 ses 50 ans de carrière dans le théâtre qui l'avait formée à Barcelone.

Les dernières nouvelles de Montserrat Caballé n'ont guère enchantées son public. Après deux accidents cérébraux en 2012 et 2013, la voilà condamnée pour évasion fiscale en décembre 2015 à six mois de prison et 254 231 euros d'amende.

Discographie :

2016 : Verdi : Otello
2013 : Verdi Raretés
2013 : Verdi : Requiem
2012 : Giuseooe Verdi : II Trovatore
2011 : Montserrat Caballé : A Portrait
2011 : Richard Strauss : Salome
2009 : Die Schönsten Opernarien
2009 : Icon : Montserrat Caballé
2009 : Strauss : Salome
2008 : The Essential Montserrat Caballé
2008 : Romance
2008 : Bellini : I Puritani
2008 : Montserrat Caballé
2006 : Donizetti : Anna Bolena
2006 : Das Jarhrhundert Konzert
2005 : Salieri : Les Danaïdes
2005 : Puccini : La Boheme
2004 : Donizetti, Rossini, Verdi : Raretés
2004 : Donizetti : Maria Stuarda
2003 : Montserrat Caballé en dup
2003 : Donizetti : Gemma di Vergy
2002 : Klassik Paradies
2002 : Only Caballé
2001 : Bellini, Verdi : Italian Opera Arias
2001 : Lieder & Arias
2001 : Richard Strauss : Arabella
2001 : Richard Strauss : Salome
2001 : Donizetti : Caterina Cornaro
2000 : The Art of Monserrat Caballé
2000 : Art of Montserrat Caballé, Volume 1
2000 : Verdi : Don Carlo
2000 : An Evening with Montserrat Caballé
2000 : Donizetti : Roberto Devereux
1999 : Handel : Giulio Cesare in Egitto
1999 : Verdi : Aida
1999 : Verdi : Il Trovatore
1999 : Our Christmas Songs
1999 : Amilcare Ponchielli : La Gioconda
1999 : Donizetti : Lucrezia Borgia
1998 : Bellini : Il Pirata
1998 : Cilea : Adriana Lecouvreur
1998 : Verdi : Giovanna d'Arco
1998 : Verdi : La Forza del Destino
1998 : Bellini : Norma
1998 : Donizetti : Maria Stuarda
1998 : Montserrat Caballé : Friends for Life
1998 : Giacomo Puccini : Puccini Gala
1998 : Amor : Opera's Gret Love Songs
1997 : Giuseppe Verdi : Il Trovatore
1997 : Massenet : Manon
1997 : Veri : Un Ballo in Maschera
1997 : Leoncavallo : Pagliacci
1996 : Puccini : Turnadot
1995 : Montserra Caballé & José Carreras : Opera Duets
1995 : Recital : Montserrat Caballé
1995 : Rossini : Guillaume Tell
1995 : Romantic Italian Opera : 10 Great Arias & Duets
1995 : Montserrat Caballé : Opera Arias
1995 : Concerto Di Natale
1995 : La Gioconda
1995 : Zarzuela Arias & Duets
1995 : Puccini : Turandot
1995 : Verdi : Ernani
1995 : Verdi : Un Ballo in Maschera
1995 : Donzietto : Maria Stuarda
1994 : Casta Diva
1994 : Massenet : Herodiade
1994 : Puccini : Manon Lescaut
1994 : Puccini : Turandot
1994 : Meisterstücke : Carreras & Caballé
1992 : Montserrat Caballé chante Bellini & Donizetti
1992 : Rossini, Donizetti, Verdi : Raretés
1992 : Souvenirs
1991 : Mozart : Cosi fan tutte
1991 : Great Operatic Duets
1991 : Rossini : Il Turco in Italia
1989 : Donizetti : Lucrezia Borgia
1989 : Strauss : Salome
1989 : Verdi : Il Corsaro
1988 : Verdi : Luisa Miller
1988 : Barcelona
1987 : Bel Canto Arias
1987 : Puccini : Arias
1986 : Verdi : Aida
1985 : Boito : Mefistofele
1983 : Montserrat Caballé chante Wagner
1980 : Verdi : Aroldo
1973 : Bellini : Norma
1967 : Verdi : La Traviata

Ses dernières news

Toutes ses news
Les femmes de la semaine du 6 au 12 octobre 2018
Solène Filly
12 octobre 2018

Les femmes de la semaine du 6 au 12 octobre 2018

12 octobre 2018
diaporama

Vos réactions doivent respecter nos CGU.