Nadia Khiari

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Nadia Khiari©Getty Images

Alors enseignante en arts plastiques, peintre et dessinatrice à ses heures perdues, la jeune femme commence à esquisser des dessins satiriques pour partager son ressenti sur la révolution de jasmin.

Ses dessins, grinçants, qui ont tous pour dénominateur commun le chat Willis, un félin espiègle et moqueur qui ne respecte rien ni personne sauf la liberté, sont rapidement relayés sur les réseaux sociaux et lui font accéder à la notoriété, si bien que plusieurs titres de presse lui proposent des collaborations (Siné Mensuel, Courrier International, Zelium).

Son travail lui vaut de nombreuses distinctions, dont le Prix Honoré Daumier lors de la deuxième rencontre de Cartooning for Peace à Caen (2012) et le Prix international de la satire politique à Forte dei Marmi (2014).

L'année suivante, ... elle sort les dernières tribulations de Willis from Tunis, baptisées Manuel du parfait dictateur.

Le 30 janvier 2016, elle devient la première femme à recevoir la toute nouvelle distinction du Festival d'Angoulême : le prix Couilles au cul, créé par Yan Lindingre, le rédacteur en chef de Fluide glacial, et visant à récompenser le courage artistique d'un dessinateur. "Je dédie ce prix à tous ceux qui privilégient la liberté à la sécurité, ceux qui n'ont pas peur, ceux qui résistent" a confié la dessinatrice tunisienne de 42 ans lors de la remise de son prix.

Récompenses :

2012 : Prix Honoré Daumier
2014 : Prix de la satire politique sur des dessins satiriques à Forte dei Marmi
2016 : Prix Couilles au cul au Festival d'Angoulême

Vos réactions doivent respecter nos CGU.