Omi

Omi©Getty Images, Mindy Small

Fils du musicien Jah Ken, Omi a commencé la musique depuis son plus jeune âge, baignant dans l'univers gospel de la paroisse de Clarendon, où il a grandi. Si son père meurt alors qu'il n'a que 9 ans, le jeune Omar est suffisamment passionné pour se décider à suivre les traces de ce dernier. Mélangeant soul, gospel et reggae à des sonorités contemporaines comme le dancehall et le hip-hop, le jeune chanteur peaufine son propre univers pendant des années et se réclame d'artistes pop comme John Legend ou Sia.

Parmi ses chansons, on compte Take It Easy, Fireworks ou encore Cheerleader. C'est avec cette dernière qu'il connaîtra le succès international. Son producteur, Clifton "Specialist" Dillon, l'incite à accepter que cette chanson, écrite en 2012, soit remixée par ... le DJ allemand Felix Jaehn deux ans plus tard. Ce dernier en propose une version dance qui devient un tube en Europe en mars 2015, se classant numéro un des ventes en Australie, en Autriche, en Belgique, au Danemark, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède, en Suisse et en France. La chanson est restée numéro un des téléchargements de singles en France pendant 8 semaines, du 16 mars au 17 mai 2015.

Relancé par ce succès, le Jamaïcain Omi a décidé de plancher sur d'autres chansons, réunies sur un premier album intitulé Me 4 U, qui sort le 16 octobre 2015 chez Columbia/Sony. L'album connaît un certain succès en Europe, notamment en Suède, où il se classe 9e du top album, et au Danemark.

Discographie :

2015 : Me 4 U

Ses dernières news

Toutes ses news
5 remix plus connus que leur version originale
Sébastien Jenvrin
27 septembre 2016

5 remix plus connus que leur version originale

27 septembre 2016
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU