Otto Preminger

©Getty Images, Silver Screen Collection / Contributeur
Né le 5 décembre 1905 en Ukraine, Otto Preminger étudie le droit et la philosophie. Son père est un haut fonctionnaire de l'Empire austro-hongrois qui espère que son fils suive une voie de droit. Mais Otto est passionné de théâtre, il ambitionne avant tout de devenir acteur.
Ainsi, il intègre la troupe de Max Reinhardt à 19 ans, en tant qu'assistant d'abord, puis finalement metteur en scène. En 1931, il réalise son premier long-métrage, "Le Grand amour", qui ne rencontre pas de grand succès, mais il monte en grade et succède ensuite à Reinhardt et devient directeur du théâtre de Josefstadt.
Réputé dans le milieu du théâtre pour ses pièces, il se fait repérer et inviter à Hollywood par Joseph Schenck, président de la Fox. Formé par Darryl F. Zanuck, il réalise "Under Your Spell" en 1936, un film de commande, puis "Kidnapped", l'adaptation d'un roman de Robert Louis Stevenson.
En 1944, il réalise "Laura", l'un de ses chefs-d'oeuvre, un polar psychologique considéré aujourd'hui comme un classique du film noir. Giene Tierney, héroïne du film, devient alors l'une de ses actrices fétiches, et sera de nouveau à l'affiche en 1949 de "Whirlpool - Le mystérieux Docteur Korvo" et "Mark Dixon, détective", plus tard en 1950.
En 1945, Ernst Lubitsch, malade et admirateur de son travail, lui demande de réaliser "Scandale à la cour". Fin des années 1940, Preminger devient l'un des éléments clés de la Fox et dirige, tout au long de sa carrière, les plus grandes figures du cinéma de son époque : Giene Tierney, Robert Mitchum dans "Un si doux visage" (1952), Gary Cooper dans "Condamné au silence" (1955), Sidney Poitier dans "Porgy and Bess" (1959), ou encore Henry Fonda dans "Tempête à Washington" (1962).
En 1953, il quitte la Fox pour rejoindre les Artistes Associés, une société de production indépendante fondée en partie par Charlie Chaplin en 1919, qui lui permet d'assurer le contrôle entier de ses films. La même année, il adapte sa pièce à succès "La lune était bleue", une comédie légère qui parvient à échapper au contrôle strict du code Hays, une motion de censure austère et rigide établie par le sénateur Hays en 1930.
En 1954, il offre à Marilyn Monroe l'un de ses plus beaux rôles dans "Rivière sans retour" aux côtés de Robert Mitchum. En 1959, il réalise "Autopsie d'un meurtre", un autre de ses films majeurs porté par James Stewart dans lequel il s'attaque à la justice américaine. Il réalise ensuite "Exodus" (1960) avec Paul Newman, "Le Cardinal" (1963), "Première victoire" (1965) avec John Wayne et Kirk Douglas, "Bunny Lane a disparu" (1965) avec Laurence Olivier, ou "Que vienne la nuit" (1967) avec Jane Fonda et Michael Caine ce film sera d'ailleurs décrié pour sa longueur (2h30), et son ambition affichée de vouloir rivaliser avec "Autant en Emporte le vent". Dans les années 1960, Otto Preminger se voit souvent critiqué pour être passé du film noir, un genre subtil et complexe à des copies parfois plus lourdes et pompeuses.
Otto Preminger est également connu pour sa forte personnalité, sans far, parfois tyrannique avec ses acteurs. L'homme ...
ne s'est pas privé d'égratigner Marilyn Monroe, lui reprochant son manque de professionnalisme. La légende veut que le tournage de "Rivière sans retour", fut cauchemardesque pour l'actrice, le réalisateur la malmenant, lui faisant exagérément articuler les syllabes de son texte. Un rien misogyne, il dira d'elle : "Diriger Marilyn Monroe était comme diriger Lassie, vous aviez besoin de quatorze prises pour en obtenir une seule correcte."
Autre caractéristique du réalisateur, il ne supportait pas de recevoir des idées de ses acteurs, préférant que chacun reste à sa place. Malgré cette part sombre mais connue, Preminger s'est battu pour que les scénaristes soient plus libres à Hollywood. Pour "Exodus", il fait appel au chef de file des hommes sur liste noire, Dalton Trumbo, scénariste soupçonné de sympathies communistes. Ce scénariste renommé a par la suite signé le script de "Spartacus" avec Kirk Douglas.
"La Guerre des otages" (1979) avec Richard Attenborough, sera son dernier film. Le réalisateur disparaît le 23 avril 1986, à l'âge de 80 ans. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des grands noms du cinéma classique et laisse derrière lui une carrière remarquable. Le magazine Entertainment Weekly a élu Preminger 47e meilleur réalisateur de tous les temps.
Filmographie :
1979 : The Human Factor
1975 : Rosebud
1971 : Des amis comme les miens (Such Good Friends)
1970 : Dis-moi que tu m'aimes, Junie Moon (Tell Me That You Love Me, Junie Moon)
1968 : Skidoo (Skidoo)
1967 : Que vienne la nuit (Hurry Sundown)
1965 : Première Victoire (In Harm's Way)
1965 : Bunny Lake a disparu (Bunny Lake is Missing)
1951 : La Treizième Lettre (The 13th Letter)
1963 : Le Cardinal (The Cardinal)
1962 : Tempête à Washington (Advise and Consent)
1960 : Exodus
1959 : Porgy and Bess
1959 : Autopsie d'un meurtre (Anatomy of a Murder)
1958 : Bonjour tristesse
1957 : Sainte Jeanne (Saint Joan)
1955 : L'Homme au bras d'or (The Man with the Golden Arm)
1955 : Condamné au silence (US : The Court-Martial of Billy Mitchell, UK : One Man Mutiny)
1954 : Rivière sans retour (River of No Return)
1954 : Carmen Jones
1953 : La Lune était bleue (The Moon Is Blue)
1953 : Die Jungfrau auf dem Dach (version allemande de La Lune était bleue)
1952 : Un si doux visage (Angel Face)
1950 : Mark Dixon, détective (Where the Sidewalk Ends)
1949 : La Dame au manteau d'hermine (That Lady in Ermine) - non crédité au générique
1949 : L'Éventail de Lady Windermere (The Fan ou Lady Windermere's Fan)
1949 : Le Mystérieux Docteur Korvo (Whirlpool)
1947 : Ambre (Forever Amber)
1947 : Femme ou Maîtresse (Daisy Kenyon)
1946 : Quadrille d'amour (Centennial Summer)
1945 : Scandale à la cour (US : A Royal Scandal, UK : Czarina)
1945 : Crime passionnel (Fallen Angel)
1944 : In the Meantime, Darling
1944 : Laura
1943 : Margin for Error ou Clare Booth Luce's Margin for Error
1938 : Le Proscrit (Kidnapped)
1937 : Charmante Famille (Danger, Love at Work)
1936 : Under Your Spell
1931 : Die grosse Liebe ou The Great Love
Récompense :
1960 : Etoile sur le Hollywood Walk of Fame
1955 : Ours de bronze de la Berlinale pour Carmen Jones

Ses dernières news

Toutes ses news
James Ellroy s'attaque au remake de Laura
27 août 2014

James Ellroy s'attaque au remake de Laura

27 août 2014
news
Bryan Cranston dans la peau de Dalton Trumbo
19 septembre 2013

Bryan Cranston dans la peau de Dalton Trumbo

19 septembre 2013
news

Ses derniers films

Tous ses films

Bonjour Tristesse

comédie dramatique
sortie le 11 octobre 2017
Bonjour Tristesse

Rivière sans retour

western
sortie le 9 novembre 2016
Rivière sans retour

Laura

suspense
sortie le 9 novembre 2016
Laura

Exodus

autre
sortie le 11 mai 2016
Exodus
 
0 commentaire - Otto Preminger
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]