Patrick Menucci

  • En bref
  • 1 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Patrick Menucci©Abaca

Diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence et de l'école de commerce de Marseille, Patrick Mennucci est titulaire d'un DEUG de droit ainsi que d'un DESS de gestion.
Il a 14 ans lorsqu'il s'engage au Parti Socialiste. Quinze ans plus tard, il mène de front la section marseillaise de la mutuelle étudiante. Il y rencontre sa future épouse, commissaire aux comptes de la mutuelle étudiante.
Il lui faut patienter jusqu'en 1983 pour obtenir une fonction politique dans sa ville natale. Elu conseiller municipal de Marseille aux côtés de Gaston Defferre, il reste un membre actif du PS, tout en dirigeant une agence Renault, puis son restaurant de pâtes.
Le socialiste gravit les échelons et se consacre, dès 2006, à temps complet dans la politique. Directeur adjoint de campagne de la candidate socialiste Ségolène Royal, lors des présidentielles de 2007, il publie dans la foulée le livre Ma candidate, dans lequel il raconte les coulisses de la campagne.
L'année suivant les élections, alors directeur de campagne de Jean-Noël Guérini, il se fait élire maire du 1er ... secteur de Marseille. Il remporte donc les 1er et 7e arrondissements, jusque-là détenus par l'UMP Jean Roatta.
En septembre 2013, alors qu'il se porte candidat à la mairie de Marseille, Patrick Mennucci publie Nous les Marseillais, dans lequel il déclare sa flamme à la ville de Marseille, tout en pointant du doigt le système "mafieux" dont elle est victime.
Le 13 octobre 2013, avec 20,7 % des voix, il arrive deuxième derrière Samia Ghali (25,3 %), à l'issue du premier tour de la primaire socialiste. Soutenu entre autres par Marie-Arlette Carlotti dans l'entre-deux tours, il obtient 57,16% des suffrages exprimés au second tour et devient donc le candidat socialiste aux élections municipales de Marseille de 2014.
Arrivé second avec 29,96% au premier tour des municipales, le maire sortant du premier secteur de Marseille se fait devancer par l'UMP Dominique Tian (38,59%). Au second tour, il ne parvient pas à faire la différence (40,49% contre 44,89%) et n'est pas reconduit à sa mairie de secteur.
Depuis 2012, il officie comme député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône.

Ses dernières news

Toutes ses news
Les femmes de la semaine du 10 au 16 décembre 2016
Hélène Demarly
16 décembre 2016

Les femmes de la semaine du 10 au 16 décembre 2016

16 décembre 2016
diaporama

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU