Paul Personne

Paul Personne©CC - Georges Seguin, Wikipedia

Fils d'un ouvrier, René-Paul passe son enfance dans la région parisienne des années 1950, où il découvre la musique à travers la radio. D'abord féru de chanson française, Charles Aznavour et Édith Piaf en tête, il découvre ensuite le rock'n'roll d'Eddy Mitchell et de Johnny Hallyday. A 15 ans, il fait ses premiers pas de musicien en jouant de la batterie pour le groupe Les Douglas, avant de se consacrer finalement à la guitare. Son CAP mécanique en poche, il tente une carrière dans la musique avec le groupe L'Origine, sans succès.
Il retente sa chance en formant Bracos Band, avec un guitariste rythmique, un bassiste et un batteur. Ils parviennent à sortir un 45-tours, en vain. René ne se décourage pas et recrute un bassiste et un batteur pour former Backstage. Le trio tourne beaucoup et finit par signer en 1979 un contrat chez le label Vogue, donnant enfin à Paul Personne l'occasion de graver un album, chanté en anglais. Un second album (également chanté en anglais) mais les mauvaises relations avec la maison de disques ont raison du groupe Backstage. Paul Personne se lance alors en solo au tout début des années 1980 et compose désormais en français. En octobre 1982, sort chez CBS le premier album signé Paul Personne, mais les ventes ne décollent toujours pas et la maison de disques refuse de publier un autre disque.
En 1983, il signe avec Babette Jones de chez Phonogram et sort Exclusif. Cette ... fois-ci, le succès commence à poindre avec des titres tels que Comme un étranger ou Ça va rouler. Dans la foulée, Barjoland sort en 1984, et la chanson-titre confirme le succès du chanteur. En 1985, son album 24/24 sera suivi de concerts à l'Olympia, puis dans toute la France. Mais le succès auprès du grand public reste limité et Paul Personne met un frein à ses activités de musicien. Il revient finalement en 1989 avec La Chance, qui lui permet de faire une nouvelle tournée française ainsi qu'un nouvel Olympia en 1991. Il signe chez Polydor l'année suivante et publie Comme à la maison, son premier disque d'or. Cette année-là, il collabore avec ses deux idoles Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, le premier pour son album Rio Grande, le second pour son concert de ses 50 ans.
Il sort l'année suivante l'album Rêve sidéral d'un naïf idéal, son second disque d'or, réalisé par le producteur anglais Ian Taylor. Les années suivantes sont ponctuées par les tournées liées à diverses sorties telles qu'Instantanés (1996) ou Patchwork Electrique (2000), enregistré avec des musiciens anglo-saxons, dont certains ont joué avec Iggy Pop ou Eagle-Eye Cherry.
Discographie :
1982 : Faut qu'ça bouge
1983 : Exclusif
1984 : Barjoland
1985 : 24/24
1989 : La chance
1992 : Comme à la maison
1994 : Rêve sidéral d'un naïf idéal
1996 : Instantanés
2000 : Patchwork électrique
2007 : Amicalement blues (Paul Personne et Hubert-Félix Thiéfaine)
2011 : Personne à l'Ouest, face A
2011 : Personne à l'Ouest, face B
2014 : Puzzle 14

Ses dernières news

Toutes ses news
10 guitares héros emblématiques
Fabien Gallet
12 juillet 2017

10 guitares héros emblématiques

12 juillet 2017
diaporama

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Bluesbreaker - bande annonce - (2007)
01:26

Bluesbreaker - bande annonce - (2007)

René Martin, 20 ans, est apprenti-magasinier ...
17 octobre 2017
C'est beau une ville la nuit - bande annonce - (2006)
01:38

C'est beau une ville la nuit - bande annonce - (2006)

A Ménilmontant, Le Bar de la Dernière Chance ...
24 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Bluesbreaker

drame
sortie le 17 octobre 2007
Bluesbreaker

C'est beau une ville la nuit

drame
sortie le 8 novembre 2006
C'est beau une ville la nuit

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.