Pierre Dukan

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Pierre Dukan©Abaca

Médecin généraliste à l'âge de 23 ans, il devient l'un des plus jeunes praticiens de France. Dans les années 1970, il décide de se spécialiser dans la nutrition et de créer dans la foulée sa méthode minceur, publiée pour la première fois en 2002 dans le livre Je ne sais pas maigrir. Cette dernière permet de perdre du poids en mangeant des protéines naturelles d'origine animale ou des protéines légumes d'origine végétale, parmi une liste de 100 aliments autorisés à volonté.

Devenu le plus célèbre des spécialistes du comportement alimentaire et de la rééducation nutritionnelle, Pierre Dukan a fait la Une des magazines suite au succès fulgurant de sa méthode et les publications qui ont découlées : 19 livres traduits dans 25 langues et vendus à plus de 11 millions d'exemplaires.

Le nom Dukan n'est cependant pas seulement associé au régime minceur mais aussi à quelques polémiques. En effet, celui qui a fait de l'obésité son cheval de bataille et qui oeuvre comme président au sein de l'association RIPOSTE (Réaction Internationale de Prévention Obésité Surpoids Toutes Expertises), possède de nombreux détracteurs, à commencer ... par l'Ordre des médecins, qui le retire de son tableau le 19 avril 2012, avant de le radier définitivement le 24 janvier 2014.

En 2012, il a encore fait parler de lui en envoyant une lettre ouverte au président de la République lui suggérant d'instaurer une option anti obésité au baccalauréat, qui ferait gagner des points aux élèves parvenant à rester dans une fourchette de poids normal entre la première et la terminale. La proposition est un flop et entache un peu plus la réputation du praticien.

Si une grande majorité des 40 000 patients qu'il a traités durant sa carrière ont été satisfaits par sa méthode, une patiente à laquelle il a prescrit comme coupe faim le Mediator, le médicament des laboratoires Servier, a porté plainte contre le médecin.

Victime d'une sévère valvulopathie aortique suite à la prise du médicament, la patiente a finalement obtenue gain de cause le 3 juillet 2013 : Pierre Dukan a été condamné à lui verser la somme de 6 000 euros pour manquement aux règles déontologiques. Il a également écopé d'une interdiction d'exercer la médecine pendant huit jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.