PNL

PNL

Ces deux natifs de la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes ont déboulé sur la Toile, comme par surprise en 2014. Issus d'une famille dont le père a connu la prison, c'est néanmoins lui qui élève ses deux garçons respectivement né en 1986 et 1989. Leur père, engagé dans la vie de cité, décide d'emmener ses fistons en Corrèze où ils passent leur jeunesse. Ce n'est qu'après l'adolescence qu'ils retrouveront les terres de l'enfance.

Après des tentatives d'apprentissage du rap en solo à la suite des études pour Tarik et un passage à la case prison pour trafic de stupéfiants, les deux frères unissent leur force pour proposer leur conception bien à eux du rap. En 2014, ils hébergent sur YouTube Le Monde ou rien et les vues explosent, les internautes se prennent de passion pour ce duo hors-du-commun.

Entièrement autoproduits, PNL sort sa mixtape, "Que La Famille" en 2015, et cette fois, c'est la presse notamment spécialisée, voire exigeante qui se penche sur le cas PNL. Dès lors, tout s'enchaîne, entre le public qui s'éprend pour ces deux ovnis du rap et un vrai-faux marketing extrêmement bien rodé : les frères refusent de faire leur promo en personne, mais chacun est partout grâce au numérique.

Avec son Auto-Tune omniprésent, ses rythmes dépouillés, il y a une innovation tronquée par les textes. Le magazine GQ évoque les textes de PNL comme "un propos qui s'ancre pourtant dans leurs vies de mecs de quartier : le trafic de stupéfiants, l'argent facile, les femmes callipyges et le luxe précaire. Mais ces figures imposées sont exécutées presque sans conviction : ce qui en ressort, au fond, c'est que cette vie d'illusions est absurde, dénuée d'amour et de perspectives", ... signe le journaliste Etienne Menu en 2015. Le monde de l'enfance est également largement évoqué, celle des années 1990 et de la génération Zapping, entre jeux-vidéos et Walt Disney.

Leur force ? Certainement leur discrétion à toute épreuve, à l'instar des Daft Punk ou d'autres artistes qui font le choix de ne rien divulguer de leur vie, où de leurs opinions politiques, ce qui a été largement reproché à PNL. Pourtant, leur physique, on le connaît : ils se ressemblent, grands, bruns, cachés derrière des lunettes de soleil fumées et vêtus de survêtements, blancs, essentiellement.

En 2015 paraît leur second opus, "Le Monde Chico" qui assoie définitivement le duo dans le paysage du nouveau rap français. "Dans la légende", troisième et dernier album en date de PNL, voit le jour en septembre 2016 et le titre Naha est vu près de 10 000 000 de fois sur YouTube.

Le groupe est souvent soumis à la critique ou à la célébration, la détestation ou l'admiration. Au coeur de l'actualité musicale depuis des mois, les plus grands journaux se sont intéressés à PNL de Libération aux Inrocks.

Mais les humoristes se sont également emparés du phénomène des frères de la cité des Tarterêts. Le Palmashow, composé du duo Grégoire Ludig et David Marsais, ont livré une parodie édifiante du groupe, imitant mimiques, voix et décor de clip, une performance qui ressemble à celle de PNL (PLM en l'occurrence) puisque leur faux clip de Rappeurs Sensibles a été visionné près de 5 000 000 de fois depuis octobre 2016.

Discographie :

2016 : Dans la légende
2015 : Le Monde Chico
2015 : Que la famille

Récompenses :

2016 : Disque de platine pour Dans La Légende
2015 : Disque d'or pour Le Monde Chico

Ses dernières news

Toutes ses news
Streaming : quels sont les titres les plus écoutés de 2019 ?
Solène Filly
26 juillet 2019

Streaming : quels sont les titres les plus ...

26 juillet 2019
article
PNL réalise l'un des meilleurs démarrages d'album rap dans le monde en 2019
Fabien Gallet
27 juin 2019

PNL réalise l'un des meilleurs démarrages ...

27 juin 2019
article
Booba, PNL, Cher... ces artistes qui ne peuvent pas se passer de l'auto-tune
Fabien Gallet
27 mars 2019

Booba, PNL, Cher... ces artistes qui ne ...

27 mars 2019
diaporama
The Cure, tête d'affiche du festival Rock en Seine en 2019
Fabien Gallet
17 octobre 2018

The Cure, tête d'affiche du festival Rock en ...

17 octobre 2018
article

Vos réactions doivent respecter nos CGU.