Richard Avedon

  • En bref
  • 2 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Richard Avedon©Getty Images

Précoce, c'est avec cet appareil qu'il réalise le portrait du compositeur, pianiste et chef d'orchestre russe Sergueï Rachmaninov, voisin de ses grands-parents. Ce sera sa mère qui s'occupera de son éveil artistique : après avoir fréquenté quelque temps l'université de Columbia, le jeune Richard débute une carrière de photographe dans la marine américaine en 1942. Il réalise alors des photographies d'identité avec le Rolleiflex que son père lui avait offert.
Le jeune photographe commence à travailler dans la publicité en 1944 et réalise alors des clichés pour un grand magasin avant d'être découvert par Alexey Brodovitch, le directeur artistique du magazine de mode Harper's Bazaar, qui dirige aussi une école de design. À l'âge de 23 ans, en 1946, Avedon crée son propre studio et fournit des images pour des magazines tels que Vogue et Life. Le jeune homme prend rapidement la tête du département photographie de Harper's Bazaar, sous la direction de Carmel Snow. En 1955, il est l'auteur des photos intitulées "Dovima with elephants" qui deviendront, bien plus tard, les photographies de mode les plus chères de l'Histoire.
La particularité du photographe est de s'éloigner des techniques de prise de vue habituellement utilisées dans la mode : il fait en sorte que ses modèles ressentent, qu'une émotion se dégage, avec des rires et des sourires, souvent en action. En 1966, débauché par Alexander Liberman (tout comme la journaliste Diana Vreeland), Avedon quitte Harper's Bazaar pour rejoindre Vogue : il travaillera pour le magazine durant 25 ans.
Tout en continuant son travail dans la mode, Richard se lance en parallèle dans des travaux plus personnels et commence à photographier des malades internés dans des hôpitaux psychiatriques. Il prend également des clichés de la lutte des droits civiques aux Etats-Unis ainsi que des manifestants contre la guerre du Viêt Nam. Durant cette période, il est également l'auteur de deux célèbres séries de portraits des Beatles : l'une en 1966-1967, composée de cinq portraits psychédéliques dont quatre en couleurs et solarisés et un portrait de groupe en noir et blanc, l'autre en 1968, des portraits plus retenus, inclus dans le White Album.
En 1974, Richard Avedon expose au musée d'Art Moderne de New York (MoMA) : l'on y découvre des portraits de son père qui souffre d'un cancer. Deux ans plus tard, 73 de ses portraits d'hommes politiques, réalisés lors de la campagne électorale, sont publiés dans le magazine Rolling Stone pour le bicentenaire de la déclaration d'Indépendance américaine.
Mais l'artiste est surtout connu pour son style minimaliste : sur fond blanc, il photographie de nombreuses célébrités avec un grand format 8x10. Ses sujets regardent directement l'objectif, posant de face. Egalement connu pour ses ... grands formats (allant jusqu'à 1m de haut ou plus), il se lance, en 1979, dans un projet qui durera 6 ans, à la demande du Amon Carter Museum de Forth Worth (Texas). Il photographie alors des travailleurs mais aussi des cow-boys du Grand Ouest américain : des clichés qui alimenteront ses livres à succès et qui feront l'objet d'une exposition itinérante nommée "In the American West". Avec près de 125 portraits, il dépeint une face peu flatteuse de l'Amérique, raison pour laquelle ses images seront parfois critiquées. Ouvriers et mineurs aux vêtements sales, pêcheurs au chômage et adolescents de l'Ouest montrent leurs visages dans cette série de photos réalisée entre 1979 et 1984. L'artiste sera tout de même encensé pour avoir traité ses sujets avec le même respect qu'un homme politique ou une célébrité. Ces travaux sont aujourd'hui considérés comme représentatifs de la photographie du XXème siècle et essentiels dans l'oeuvre du photographe.
Premier et unique photographe du New Yorker en 1992, Avedon a remporté de nombreux prix pour ses travaux : prix de l'International Center of Photography en 1993, prix Nadar en 1994 pour son livre Evidence ou encore la médaille du 150ème anniversaire de la Royal Photographic Society en 2003. Photographe officiel du fameux Calendrier Pirelli en 1995 puis en 1997, il a photographié Yannick Noah et Isabelle Adjani en 1988 pour la revue française L'Egoïste.
Le 25 septembre 2004, Richard Avedon est frappé d'une hémorragie cérébrale à San Antonio, au Texas, alors qu'il était en mission pour le New Yorker. L'artiste décède le 1er octobre. Le projet sur lequel il travaillait, intitulé "On Democracy", sera exposé aux Rencontres d'Arles en 2008 : il portait sur les préparatifs de l'élection présidentielle américaine de 2004.
Côté privé, le photographe a une soeur cadette Louise, née en 1925 : elle sera notamment l'un de ses modèles avant de mourir dans asile psychiatrique à l'âge de 42 ans. Côté coeur, il épouse Dorcas Nowell en 1944 : cette dernière deviendra un modèle connu sous le nom de Doe Avedon. Cinq ans plus tard, le couple divorce. En 1954, Richard se remarie avec Evelyn Franklin avec qui il aura un fils, John F. Avedon, avant de divorcer à nouveau.
Celui qui a inspiré le personnage principal du film Drôle de frimousse de Stanley Donen en 1957, personnage interprété par Fred Astaire, est devenu une véritable icône dans le monde de la photographie : il existe même un musée exclusivement consacré à son oeuvre aux Etats-Unis.
Récompenses :
1993 : Prix de l'International Center of Photography
1994 : Prix Nadar pour son livre Evidence
2003 : Médaille du 150ème anniversaire de la Royal Photographic Society

Ses dernières news

Toutes ses news
Dani sortira une autobiographie et un best-of pour la rentrée
Clara Lemaire
11 juillet 2016

Dani sortira une autobiographie et un best-of ...

11 juillet 2016
article
Qui est Iman Mohamed Abdulmajid, la femme de David Bowie ?
Fabien Gallet
13 janvier 2016

Qui est Iman Mohamed Abdulmajid, la femme de ...

13 janvier 2016
article

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.