Samia Ghali

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Samia Ghali©Abaca

Sa mère n'a pas d'argent pour la nourrir et son père passe son temps à sortir et boire, il repartira dans les Aurès en Algérie aussitôt. Pendant deux ans, les services sociaux l'envoient à Briançon pour soigner son asthme.
Sa mère se remarie lorsque Samia a 12 ans, mais elle restera dans son quartier connue sous le surnom de "Letema", "l'orpheline" en arabe. Ghali passe son enfance, élevée dans un appartement de sept personnes avec ses grands-parents, ses oncles et tantes, entre les cités de Bassens, Font-Vert et Campagne Levêque.
A 16 ans, la jeune fille, alors garçon manqué, suit sa prof d'histoire-géo dans une réunion locale du parti socialiste à Consolat. Elle adhère à la section du 15ème arondissement de Marseille et devient militante. Elle perd à cet âge beaucoup d'amis emportés par la drogue, dont son petit ami.
La jeune femme passe un BEP secrétariat-comptabilité, travaille dans une compagnie d'assurance, avant d'être à la permanence de la fédération socialiste du département puis de devenir déléguée aux sports, à la jeunesse et à la vie associative au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle a gravi peu à peu tous les échelons de la fédération. En 1995, elle devient conseillère d'arrondissement du 8ème secteur avant d'être conseillère municipale en 2001, puis vice-présidente du conseil régional trois ans plus tard.
En 2008, Jean- Noël Guérini, patron du PS local, la parraine et lui fait remporter les élections municipales du 8ème secteur, plus précisément les arrondissements 15 et ... 16 dans les quartiers Nord de Marseille, réputés pour la violence et le traffic de drogue qui font légion dans la cité. Alors que Jean-Noël Guérini avait annoncé vouloir faire d'elle son adjointe s'il était élu, c'est finalement Jean-Claude Gaudin, du parti UMP, qui l'emporte. Ghani est cependant élue sénatrice, étant 4ème sur la liste de Guérini.
Le 30 août 2012, après deux nouvelles fusillades (pour un total de 19 en moins de 8 mois), ayant fait deux victimes, et afin d'enrayer le trafic de drogue, elle propose que l'armée intervenienne dans les quartiers sensibles. Ce recours fait polémique même auprès des membres de son propre camp, Samia Ghali ayant de plus prôné un retour du service militaire afin de donner une activité aux jeunes et les sortir du cercle de violence. Sa proposition n'est pas retenue par le gouvernement.
En 2013, Ghali perd au second tour des Primaires socialistes en faveur de Patrick Mennucci, malgré son avance de 1000 voix lors du premier tour. La politicienne sera toutefois réélue dans son secteur, la seule socialiste à Marseille.
Le Parti socialiste la nomme ensuite secrétaire nationale à la politique de la ville et au logement du parti lors du conseil national du parti le 15 avril 2014.
Le 15 juin 2015, son chauffeur personnel est arrêté lors d'une opération anti-drogue. Dix jours plus tard, il est annoncé qu'à la suite de menaces sur sa vie Samia Ghali est sous protection policière.
Récompenses :
2013 : Marianne d'Or

Vos réactions doivent respecter nos CGU.