Samuel Fuller

Samuel Fuller

Samuel Fuller, né de parents juifs immigrants le 12 août 1912 à Massachussetts aux Etats-Unis, débute une carrière dans le journalisme en 1924. A l'âge de 17 ans, il devient journaliste criminel à New York pour le New York Evening Graphic. Son talent pour l'écriture se révèle alors et il couche sur papier de nombreuses nouvelles, des romans et des scénarios. Certains de ses ouvrages serviront de base à ses films. Fuller est mobilisé dans la Big Red One, la Première Division d'infanterie de l'Armée de terre américaine lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Il participe alors aux débarquements en Afrique du Nord, en Sicile et en Normandie.
Cette expérience de la guerre le marquera à jamais et influencera nombre de ses films dans sa manière de représenter la violence, d'explorer la face noire de l'humanité, de mettre à nu la folie et le chaos. Il réalisera d'ailleurs un film documentaire sur la libération du camp de Falkenau.
Après la guerre, il participe à l'écriture de plusieurs scénarios et se lance dans la réalisation. Son premier film, "J'ai tué Jesse James", sort en 1949. Le cinéaste se distingue par son ... côté non-conventionnel, ses gros plans et le détournement des genres. En 1957, Fuller tourne trois films : "Le Jugement des flèches", "Porte de Chine" et "Quarante tueurs".
Il puise son inspiration dans ses expériences personnelles, comme il le prouve dans son film "Violences à Park Row", sorti en 1952, et pour lequel il s'inspire de son métier de journaliste. Son premier film de guerre, tiré de son expérience passée au combat, sort en 1950 et s'intitule "J'ai vécu l'enfer de la Corée". Le film se fait descendre par la critique, mais "Le Pont de la Drogue", tourné en 1952 pour la 20th Century Fox, devient un chef-d'oeuvre salué de tous et récompensé par un Lion de bronze au festival de Venise. La notoriété du réalisateur atteint les Etats-Unis en 1955 avec son film "La Maison de bambou".
En 1980 sort "Au-delà de la gloire", un film autobiographique quatre fois nominé au festival de Cannes et dont l'idée a mis trente ans à se réaliser. Après son dernier film, "Sans espoir de retour", en 1989, Fuller met fin à sa carrière. Il meurt le 30 octobre 1997 à Los Angeles, aux Etats-Unis.

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
The End of Violence - bande annonce - VO - (1998)
02:25

The End of Violence - bande annonce - VO - (1998)

Deux hommes sont engagés pour éliminer un ...
31 août 2017
Sans espoir de retour - bande annonce - (1989)
01:02

Sans espoir de retour - bande annonce - (1989)

Un chanteur célèbre s'éprend d'une femme qui ...
02 septembre 2017
Six hommes pour sauver Harry - bande annonce - VO - (1986)
01:00

Six hommes pour sauver Harry - bande annonce - VO - (1986)

Un commando est chargé de libérer un ingénieur ...
31 octobre 2017
Dressé pour tuer - Bande annonce 1 - VO - (1982)
02:46

Dressé pour tuer - Bande annonce 1 - VO - (1982)

Après s'être fait renverser par une ...
30 septembre 2019

Ses derniers films

Tous ses films

Carmel

biopic
sortie le 13 mai 2009
sortie le 13 octobre 2010

Carmel

The End of Violence

suspense
sortie le 28 janvier 1998

The End of Violence

Milim

autre
sortie le 1 janvier 1996

Milim

Somebody to Love

comédie dramatique
sortie le 13 septembre 1995

Somebody to Love

Vos réactions doivent respecter nos CGU.