Spencer Treat Clark

Spencer Treat Clark

Si vous êtes cinéphiles et que vous avez grandi dans les années 1980 alors vous avez sûrement dû croiser du regard cet enfant du cinéma. Comme Haley Joel Osment ("Sixième sens"), Spencer Treat Clark nous a captivé et ému avec son teint clair, ses petits yeux étranges et son regard d'adulte sur la vie. C'est Mark Pellington le premier qui, en 1999, filme ce bambin au physique particulier dans "Arlington Road". Voilà seulement quatre ans qu'il a fait ses débuts à l'écran - sur le petit - et l'acteur joue déjà avec les plus grands (Jeff Bridges et Tim Robbins).

En 2000, soit un an après avoir filmé l'inquiétant Haley Joel Osment dans "Sixième Sens", le nouveau patron du thriller et du film fantastique M. Night Shyamalan se met en quête d'un nouvel acteur d'une dizaine d'années capable de donner la main à Bruce Willis pour son prochain film : "Incassable". Des milliers d'enfants défilent dans ses castings et c'est Spencer Treat Clark qui se montre le plus convaincant. Le plus bouleversant. Dans ce thriller psychologique inspiré du mythe des super-héros, le jeune comédien joue le fils unique de David Dunn, un homme découvrant qu'il est invulnérable. Et si sa femme ne croit pas à ses dons, son fils l'érige, grands yeux bleus ébahis, en héros.

Cette année-là, il enfile également le costume de Lucius Verus, fils de l'impératrice romaine Lucilla (Connie Nielsen) et neveu de Commodus (Joaquin Phoenix), pour l'épique "Gladiator" de Ridley Scott. Péplum qui s'est classé en deuxième position des films les plus rentables de l'année 2000 et a remporté 45 distinctions dont cinq Oscars, "Gladiator" donne un nouvel éclairage à sa carrière. Lui qui par son regard parvient à nous transmettre une vague d'émotions rarement égalée sur grand écran tape justement dans l'oeil de grands cinéastes tels que Steven Spielberg et Clint Eastwood.

Pour le premier, il accepte de jouer un rôle de figuration dans "Minority Report" (2002), avec Tom Cruise, et pour le second, un adolescent muet bouleversé lorsque son frère le délaisse pour sa petite copine, dans "Mystic River" (2003), avec Sean Penn. Devenu lui aussi adolescent, ses yeux bleus, pourtant ... devenus les plus célèbres de la décennie précédente, font nettement moins d'étincelles. Aperçu chez Kevin Bacon dans son drame "Loverboy" en 2005, le comédien se range ensuite dans le registre d'épouvante avec des apparitions dans des productions mineures telles que "La dernière maison sur la gauche" (2009) et "Camp Hell" (2010).

En 2012, il est à l'affiche de "Beaucoup de bruit pour rien" de Joss Whedon ("Avengers"), et rejoint le casting de la deuxième partie du "Dernier exorcisme" où il tient l'un des rôles principaux au côté d'Ashley Bell. Depuis, Spencer Treat Clark a pris goût au format série. Il rejoint en cours de route les séries "Mad Men" (septième saison) et "Marvel : Les agents du S.H.I.E.L.D." (troisième saison) créée par Joss Whedon, avant d'obtenir un rôle récurrent dans "Animal Kingdom", adaptée du thriller australien de 2010 récompensé à Sundance.

Filmographie :

2016 : Ice Scream, de Roberto De Feo et Vito Palumbo
2016 : Animal Kingdom (Série TV)
2015-2016 : Marvel : Les agents du S.H.I.E.L.D. (Série TV)
2015 : Mad Men (Série TV)
2014 : The Town That Dreaded Sundown, d'Alfonso Gomez-Rejon
2014 : Anarchy, de Michael Almereyda
2014 : Druid Peak, de Marni Zelnick
2013 : Druid Peak Canyon, d'Abe Levy et Silver Tree
2013 : Le Dernier exorcisme Part II, d'Ed Gass-Donnelly
2012 : Beaucoup de bruit pour rien, de Joss Whedon
2011 : The Closer : L.A. : Enquêtes prioritaires (Série TV)
2004-2011 : New York - Unité spéciale (Série TV)
2010 : Camp Hell, de George VanBuskirk
2009 : The Good Wife (Série TV)
2009 : La dernière maison sur la gauche, de Dennis Iliadis
2007 : Superheroes, d'Alan Brown
2007 : The Babysitters, de David Ross
2005 : Loverboy, de Kevin Bacon
2003 : Mystic River, de Clint Eastwood
2002 : Minority Report, de Steven Spielberg
2000 : Incassable, de M. Night Shyamalan
2000 : Gladiator, de Ridley Scott
1999 : New York 911 (Série TV)
1999 : Double jeu, de Bruce Beresford
1999 : Arlington Road, de Mark Pellington
1995 : Long Island Fever, de Stephen Surjik (Téléfilm)
1995 : It Was Him or Us, de Robert Iscove (Téléfilm)

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Glass - Bande annonce 3 - VO - (2019)
02:52

Glass - Bande annonce 3 - VO - (2019)

David Dunn - l'homme incassable - ...
30 septembre 2019
Glass - Bande annonce 2 - VF - (2019)
02:59

Glass - Bande annonce 2 - VF - (2019)

David Dunn - l'homme incassable - ...
30 septembre 2019
Glass - Extrait 13 - VO - (2019)
00:45

Glass - Extrait 13 - VO - (2019)

David Dunn - l'homme incassable - ...
30 septembre 2019
Glass - Bande annonce 4 - VF - (2019)
02:46

Glass - Bande annonce 4 - VF - (2019)

David Dunn - l'homme incassable - ...
30 septembre 2019

Ses derniers films

Tous ses films

Glass

suspense
Interdit -12 ans

Glass

The Town That Dreaded Sundown

horreur
sortie le 1 janvier 2014

The Town That Dreaded Sundown

Anarchy

drame
sortie le 1 janvier 2014

Anarchy

Vos réactions doivent respecter nos CGU.