Sylvie Guillem

Sylvie Guillem©Abaca

C'est à l'âge de 11 ans, lors d'un stage à l'école de danse de l'Opéra de Paris, que Sylvie découvre la danse, avant d'être remarquée par Claude Bessy, directrice de l'école. Cette dernière, impressionnée par son potentielle et ses capacités exceptionnelles pour le ballet, lui offre alors une place dans la prestigieuse école. Elle y entre à l'âge de 12 ans et est présélectionnée dans l'équipe de France, appelée à préparer les Jeux olympiques de Moscou.
Engagée dans le corps de ballet à l'âge de 16 ans, en 1981, la jeune Sylvie remporte la médaille d'or au Concours international de ballet de Varna en Bulgarie deux ans plus tard. Le 24 décembre 1984, elle devient première danseuse pour une durée de 5 jours, avant la prochaine nomination. A seulement 19 ans, Sylvie est nommée danseuse étoile le 29 décembre 1984 par Rudolf Noureev suite à son interprétation grandiose du Lac des cygnes dans le double rôle d'Odette/Odile. Elle devient par la même occasion la plus jeune étoile du Ballet de l'Opéra de Paris que Noureev ait nommée lorsqu'il était à la tête du ballet. La danseuse enchaîne alors les premiers rôles, parfois même avec Rudolf Noureev comme partenaire. William Forsythe créera même le spectacle In the middle somewhat elevated en 1987 : un déclic pour la jeune femme qui prend une nouvelle direction dans sa carrière avec une autre façon de bouger.
C'est en 1989 que Sylvie quitte l'Opéra de Paris pour entamer une carrière internationale : son départ fera scandale en France, une affaire qui sera même traitée à l'Assemblée nationale, tandis que Jack Lang, alors ministre de la culture, sera interpellé par des députés sur cette question. En avril de la même année, elle entre au Royal Ballet de Londres en tant qu'étoile invitée permanente. Forte de son succès, sa réputation est alors comparable à celle de Rudolf Noureev.
Sa carrière prend également un nouveau tournant lorsqu'elle commence à collaborer avec des chorégraphes tels que William Forsythe, Maurice Béjart, Mats Ek et plus récemment Russell Maliphant. Béjart, qui lui permet notamment de développer sa sensibilité envers la danse moderne, la qualifiera d'"extraterrestre", tandis que Ek et Maliphant créeront pour elle ... des solos et des duos lui permettant d'exprimer ses capacités techniques exceptionnelles dans la danse contemporaine. Elle est particulièrement connue pour sa figure "six o'clock" : d'une souplesse incomparable, elle lève ainsi la jambe jusqu'aux oreilles.
En 2006, Sylvie Guillem rejoint le Sadler's Wells Theatre de Londres puis collabore et danse avec le chorégraphe britannique Akram Khan dans Scared Monsters, un spectacle écrit à la demande de la danseuse. En 2009, on la retrouve dans Eonnagata, une création avec Robert Lepage et Russell Maliphant. De 2010 à 2013, elle interprète Sylvie Guillem - 6,000 miles away au Sadler's Wells Theatre, un spectacle spécialement créé pour elle par Mats Ek et William Forsythe, avec Nicolas Le Riche comme partenaire.
C'est en novembre 2014 que Sylvie Guillem annonce qu'elle mettra fin à sa carrière de danseuse en 2015, année durant laquelle elle fête ses 50 ans. Souhaitant "arrêter heureuse" avec une "fin claire et nette", elle entame alors une tournée d'adieu à travers le monde : Athènes, Moscou, Londres, Gênes, Barcelone, Sydney, Paris, Pékin, Shangai, New York. La tournée s'achèvera en décembre 2015 au Japon.
Filmographie :
1988 : Sylvie Guillem au travail, d'André S. Labarthe (Documentaire)
2000 : Guillem, de Françoise Ha Van Kern (Documentaire Arte)
2003 : Marguerite et Armand, de Françoise Ha Van Kern
2009 : Guillem on the Edge, de Françoise Ha Van Kern
Récompenses :
1983 : Médaille d'or au Concours international de ballet de Varna
1984 : Prix du Cercle Carpeaux (Paris)
1988 : Prix Andersen de meilleure danseuse (Copenhague), Grand Prix national de danse (Paris), Commandeur des Arts et Lettres (Paris)
1989 : Grand Prix Pavlova de la Danse du Ministère de la culture
1993 : Médaille de Vermeil de la Ville de Paris
1994 : Chevalier de la Légion d'honneur, distinction remise par François Mitterrand
2000 : Gente Dame d'Honneur des Hospitaliers de Pomerol
2001 : Prix Nijinski
2003 : Officier de l'Ordre national du Mérite
2003 : Honorary Commander of the Most Excellent Order of the British Empire, décerné par la reine Elizabeth II
2009 : Officier de la Légion d'honneur
2012 : Lion d'or d'honneur de la Biennale de Venise pour l'ensemble de sa carrière
2014 : Commandeur de l'Ordre national du Mérite
2015: Laurence Olivier Awards : Society Special Award
2015: Praemium Imperiale

Ses derniers films

Tous ses films

Une Etoile pour l'exemple

documentaire
sortie le 14 septembre 1988
Une Etoile pour l'exemple

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU