The Wailers

The Wailers©Getty Images, Michael Ochs Archives

Nesta et Neville sont amis de longues dates lorsqu'ils rencontrent Winston Hubert McIntosh en 1963. Une fois formé, le trio a multiplié les noms, d'abord baptisé The Teenagers, puis The Wailing Rude Boys, puis The Wailing Wailers. Les trois musiciens, rapidement rejoints par Franklin "Junior" Braithwaite et Ermine "Cherry" Green, furent présentés au producteur Joe Higgs, qui a permis au groupe d'être signé sur le mythique label de ska et rocksteady Studio One, sous le nom raccourci de The Wailers.
Ermine Green quitte le groupe, qui recrute Beverley Kelso pour le remplacer. The Wailers sort en 1964 son premier 45-tours, Simmer Down. Le disque est un succès et se classe en tête des ventes jamaïcaines pendant plusieurs semaines. Dans la foulée, le groupe enregistre une série de morceaux aux côtés des Skatalites, la section rythmique de Studio One. The Wailers renoue avec le succès grâce à la ballade soul It Hurts To Be Alone, chantée par "Junior", lequel quitte l'aventure juste après la sortie du single.
Réduit à quatre, The Wailers collaborent avec le trio vocal féminin The Soulettes, mené par une certaine Rita, qui épouse Bob Marley en février 1966. C'est pendant cette année charnière que le groupe abandonne le ska pour se mettre au rocksteady, marqué par des rythmes plus lents et chaloupés, et inspirés de la soul américaine. The Wailers quitte Studio One en octobre 1966 et fonde propre label, Wail'N Soul'M. Neville se fait désormais appelé Bunny Levingston, Nesta devient Bob Marley et Winston devient Peter Tosh. Ils enregistrent le single Bend Down Low, qui devient un tube, et enchaîne avec Stir ... It Up, le tout sous le nom de Bob Marley and the Wailers. Le succès n'étant pas au rendez-vous, le groupe signe la fin de Wail'N Soul'M.
Après quelques années d'errements, Bob Marley and the Wailers finit par créer en 1970 le label Tuff Gong. Bunny Livingston, qui était passé par la case prison rejoint le groupe et Rita Marley, qui l'avait remplacé, retrouve les Soulettes. Le groupe rejoint le label Upsetter du producteur Lee "Scratch" Perry. Après avoir enregistré plusieurs dizaines de chansons, le groupe quitte Upsetter et repart avec les frères Carlton et Aston "Family Man" Barrett, deux musiciens de studio de Lee Perry.
Bob Marley and the Wailers relance son label Tuff Gong en juillet 1971 et produit un grand nombre de tubes jamaïcains. En 1972, le groupe signe sur le label britannique Island Records sous le nom de The Wailers et sort l'album Catch a Fire. Le disque se vend comme des petits pains et le succès pousse le groupe à enchaîner avec l'album Burnin' (1973). Devenu culte, le groupe part en tournée en Europe et aux Etats-Unis. En juin 1973, Bunny Livingston quitte le groupe (remplacé par Joe Higgs). Son geste est suivi en novembre 1973 par Peter Tosh. Bob Marley prend alors les rênes de la formation et le nom de The Wailers est attribué aux musiciens qui l'accompagnent. Il connaîtra le succès que l'on sait jusqu'à sa mort en mai 1981.
Discographie :
1993 : Never Ending Wailers
1973 : Burnin'
1972 : Catch A Fire
1971 : The Best of the Wailers
1971 : Soul Revolution Part II
1970 : Soul Rebels
1966 : The Wailing Wailers

Ses dernières news

Toutes ses news
Bob Marley aura lui aussi droit à son biopic
Fabien Gallet
07 juin 2018

Bob Marley aura lui aussi droit à son biopic

07 juin 2018
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU