Ugo Broussot

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Ugo Broussot

Titulaire en 1996 d'une licence d'Etudes Théâtrales obtenue à la Sorbonne Nouvelle, Ugo Broussot se forme par la suite au Conservatoire Régional d'Art Dramatique d'Orléans sous la houlette de Nicole Mérouze, Niseema Theillaud et Jean-Claude Cotillard, qui n'est autre que le père de l'actrice aujourd'hui oscarisée Marion Cotillard. Le jeune comédien fréquentera la même promotion qu'elle.

Mais leur parcours est bien différent. Si elle tourne aujourd'hui dans de grosses productions américaines, lui a préféré creuser le sillon du théâtre. Formé au chant, à la danse, à l'acrobatie, au clown, au jeu-caméra et au coaching, le Francilien débute sur les planches dans des pièces de Jean-Louis Levasseur ("L'enfant chance", "Allons z'enfants") ou de Véronique Lesergent ("L'Epopée des gabardiens", "C'est bien", "Y'a quelqu'un"). Il fait également partie de la distribution du drame musical "Jack l'éventreur", mis en scène par Jérôme Marin et Jean-Yves Rivaud.

De 1996 à 1999, Ugo Broussot passe de l'autre côté, apprenant énormément au côté de Richard Demarcy, metteur en scène qu'il assiste sur des spectacles jeune public joués au Théâtre du Rond-Point ("Ubu toujours", "Ubu déchaîné", "L'Enfant d'éléphant" et "Nouvelles histoires comme ça").

Une fois à l'aise, il se lance en solo dans deux mises ... en scène. La première, "C'était bien" (2000), titre évoquant l'une des chansons de Bourvil, sonne comme un hommage au comique. La seconde, "Oreilles tombantes, groin presque cylindrique" (2006), s'amuse avec l'hystérie et explore les limites de la folie.

Beaucoup moins présent sur le grand écran, le comédien a néanmoins joué dans six productions françaises indépendantes dont "Souvenirs de M.K." (2009) de Jean-Marc Moutout, le documentaire "Un sauvage honnête homme" (2012) de Maria Pinto et le biopic "Anton Tchekhov - 1890" (2015) de René Féret où il incarne un fonctionnaire. Abonné aux seconds rôles, il se démarque davantage sur le petit écran dans des publicités pour Quick, Saint-Maclou, AXA, La Banque Postale ou encore SNCF Corail TEOZ.

Entre 2010 et 2014, le comédien retourne à ses premiers amours, les spectacles pour enfants, jouant le rôle de l'aviateur dans une nouvelle version de la pièce de Saint-Exupéry, "Le Petit Prince".

Filmographie :

2015 : Anton Tchekhov - 1890, de René Féret
2014 : Moi qui duperai le Bon Dieu..., de Maria Pinto
2012 : Un sauvage honnête homme, de Maria Pinto
2011 : Trois exercices d'interprétation, de Cristi Puiu
2009 : Souvenirs de K., de Jean-Marc Moutout
2004 : Poids léger, de Jean-Pierre Améris

Vos réactions doivent respecter nos CGU.