Vincent Perrot

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Vincent Perrot©Abaca

Adolescent plutôt rebelle, Vincent Perrot, alors qu'il écoute l'émission de cinéma de Radio France Limoges, animée à l'époque par Jean-Marie Masse, rédige des courriers au journaliste pour lui faire part de ses avis personnels sur les films dont il parlait.

En désaccord constant avec les commentaires de ce dernier, l'animateur finit par l'inviter à son émission. Voilà comment a débuté la carrière de l'adolescent, qui se retrouve aux commandes d'une émission, Jeans et basket, à seulement 17 ans.

À la fin des années 1980, alors qu'il s'est fait une place en radio, la télévision l'approche et lui propose de remplacer Jean Rochefort à la présentation du Disney Channel de FR3. En parallèle de ce remplacement, le jeune animateur pilote également le programme estival 40° à l'ombre.

Vincent Perrot fait son petit bonhomme de chemin sur la chaîne dans les années 1980-1990 (On va gagner, Vincent à l'heure, Zapper n'est pas jouer, C'est Pas Juste) avant de rejoindre TF1 à l'été 1997 pour y présenter le jeu télévisé Mokshû Patamû, mais ... le programme ne rencontre pas le public et ne passe pas l'été.

Finalement de retour sur France 3 en 2005 après une petite traversée du désert, le journaliste anime les jeux Un contre tous et Tac O Tac Gagnant à vie. C'est sur les ondes de RTL qu'il sera le plus fidèle. En effet, après avoir animé sur la station les émissions Vendredi c'est VIP ou encore le Cékoidon, il pilote depuis 1998 l'émission culte Stop ou encore. Entre 1994 et 2014, il fut également l'un des chroniqueurs phare des Grosses têtes de Philippe Bouvard.

Depuis la rentrée 2015, il présente, toujours sur RTL, l'émission Vincent de 5 à 7, diffusée le week-end.

En parallèle de ses activités de journaliste, Vincent Perrot est pilote de dragster, un sport mécanique d'accélération, discipline dans laquelle il a réalisé un record en 1998, devenant l'homme le plus rapide du monde en accélération sur 250 mètres avec 402,8 km/h en dragster. Il fonde même sa propre écurie de courses automobiles qu'il baptise Perrot Feeler Racing.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU