Wild Nothing

Wild Nothing©Shawn Brackbill

John Alexander Tatum, alias Jack Tatum, a commencé la musique en évoluant au sein des formations Jack and The Whale et Facepaint. Originaire de Blacksburg, en Virginie, le musicien a commencé à enregistrer sous le nom de Wild Nothing au cours de l'été 2009. Le style de ses premières démos est influencé par le courant C-86, du nom de la fameuse compilation concoctée en 1986 par le NME pour présenter une nouvelle vague de groupes anglais aux sonorités de guitares ligne claire.

C'est avec une reprise de Kate Bush (Cloudbusting) que le jeune homme a pu attirer l'attention du label new-yorkais Captured Tracks. Suite à ce contrat, Jack Tatum décide de recruter le bassiste Jeff Haley, le guitariste Nathan Goodman et le batteur Max Brooks afin de l'accompagner sur scène pour jouer ses premières démos. Dans la foulée, Wild Nothing publie un premier single, Summer Holiday, à la fin de l'année 2009.

Il est suivi au printemps 2010 par la ... sortie de l'album Gemini, lequel terminera à la 49e place du classement de fin d'année des meilleurs albums, établi par le site Pitchfork. A l'occasion du Record Store Day 2011, le groupe publie en compagnie de Beach Fossils un 45-tours comprenant deux reprises du groupe The Wake. Wild Nothing réalise un deuxième album, Nocturne, qui paraît en août 2012. Il est porté par le single Paradise, qui bénéficie d'un clip réalisé par Matthew Amato et dans lequel on peut voir l'actrice Michelle Williams.

Trois ans après la sortie de l'EP Empty Estate, Wild Nothing annonce au début de l'année 2016 la sortie d'un troisième album studio baptisé Life of Pause, qui voit le jour le 19 février 2016. Enregistré à Los Angeles et Stockholm avec le producteur Thom Monahan (Devendra Banhart, Beachwood Sparks), le disque marque un tournant vers des sonorités un peu plus rock que sur les précédents enregistrements.

Discographie :

2016 : Life of Pause
2012 : Nocturne
2010 : Gemini

Vos réactions doivent respecter nos CGU.